Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manifestation contre la loi travail à Tulle : ils murent la permanence du député Alain Ballay

-
Par , France Bleu Limousin

200 personnes ont manifesté à nouveau à Tulle contre la loi El-Khomry. Pour protester contre le passage en force du Premier Ministre par le recours au 49.3, les manifestants ont muré la permanence du député de la circonscription, le socialiste Alain Ballay.

Devant la permanence du député Alain Ballay à Tulle.
Devant la permanence du député Alain Ballay à Tulle. © Radio France - Philippe Graziani

Le recours à l'article 49.3 pour faire passer la loi travail était dans tous les discours des responsables syndicaux et des manifestants. "Un déni de démocratie", "dictature" entendait-on. Et c'est bien pour protester contre l'utilisation de ce dispositif que les manifestants ont muré, avec des planches et des parpaings, la permanence du député de la circonscription, Alain Ballay. "Il ne sert plus à rien, criait un responsable syndical, puisque maintenant il y a le 49.3. Il n'a donc plus besoin de sa permanence. Et autant la vendre". De fait une banderole a été déployée devant l'entrée de la permanence de l'avenue Victor-Hugo sur laquelle on lisait "(petit) commerce à vendre". Le député n'était pas présent. Seules ses secrétaires ont été enfermées. Elles avaient refusé de sortir. La manifestation s'est poursuivie ensuite en direction de la Préfecture où une délégation a été reçue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu