Politique

Manifestation du FN sous surveillance à Saint-Étienne

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 17 septembre 2015 à 16:17

La place de l'Hôtel de ville de Saint-Etienne
La place de l'Hôtel de ville de Saint-Etienne © Radio France - Yves Renaud

Deux rassemblements sont prévus ce vendredi après-midi place de l'Hôtel de ville de Saint-Étienne : celui du Front national contre l'abattoir temporaire pour l'Aïd-El-Khébir. Mais également celui du comité antifa pour l'accueil des réfugiés en France.

Le Front national organise ce vendredi à 15h un rassemblement place de l'Hôtel de ville de Saint-Étienne pour protester contre la mise en place d'un abattoir temporaire, la semaine prochaine à Saint-Étienne, dans le cadre de l'Aïd-El-Khébir. Cet abattoir validé par les services de la Préfecture de la Loire doit permettre de répondre aux besoins d'abattage d'animaux, très importants dans la Loire pour cette fête et concentrés sur quelques jours. Les structures traditionnelles ne pouvant pas absorber toute la demande. Il s'agit notamment d'éviter les abattages clandestins. Mais pour le Front National la mise en place de cet abattoir serait contraire à la laïcité, ne répondrait pas aux règles sanitaires et rendrait la municipalité stéphanoise "complice d'une violence inouïe faite aux animaux".

Ce vendredi après-midi le centre-ville de Saint-Étienne devrait être placé sous haute surveillance. Parce qu'il y a en fait deux rassemblements prévus quasiment en même temps place de l'Hôtel de ville. A 14h30 une manifestation du comité antifa (antifasciste) de Saint-Étienne pour soutenir l'accueil des réfugiés et notamment des réfugiés Syriens en France.Un rassemblement prévu depuis plusieurs jours.Et une demi-heure plus tard, au même endroit, ce sont les sympathisants du Front national qui ont rendez-vous avec la présence de la tête de liste du FN aux régionales Christophe Boudot et les principaux dirigeants du FN dans la Loire. Deux rassemblements idéologiquement à l'opposé. Alors la Préfecture de la Loire prend les devants. Un dispositif de sécurité est prévu pour éviter la confrontation entre les deux cortèges en plein après midi, dans l'hyper centre de Saint-Étienne.

 Le front national fait en tout cas de ce rassemblement un acte politique pour lancer la campagne des régionales. avec, donc, la présence de Christophe Boudot qui revendique sur son site internet, le soutien de la Fondation Brigitte Bardot. Ce qui est entièrement faux selon son porte-parole national Christophe Marie.

Christophe Marie de la Fondation Brigitte Bardot

La fondation Brigitte Bardot a envoyé un mail hier à Christophe Boudot pour lui demander de retirer de l'appel à manifestation tout lien avec la Fondation Brigitte Bardot.

Capture d'écran - Radio France
Capture d'écran © Radio France - Mathilde Montagnon