Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manifestation Génération identitaire : le Lion de Belfort "sali" selon le député européen Christophe Grudler

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

La réplique du Lion de Belfort place Denfert-Rochereau à Paris s'est retrouvée ce samedi au cœur de la manifestation du mouvement Génération identitaire. Le député européen du Territoire de Belfort Christophe Grudler n'a pas du tout apprécié qu'on salisse ce symbole de la Nation et parle de "honte".

La réplique du Lion de Belfort place Denfert-Rochereau à Paris envahie ce samedi par des manifestants de Génération identitaire
La réplique du Lion de Belfort place Denfert-Rochereau à Paris envahie ce samedi par des manifestants de Génération identitaire © Maxppp - Aurélien Morissard

Le mouvement Génération identitaire a organisé une manifestation ce samedi après-midi à Paris. Ses membres étaient venus protester contre la procédure de dissolution de leur groupe engagée le 13 février par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Des centaines de personnes étaient présentes pour dire NON à la possible dissolution de ce mouvement d'extrême droite radicale. Plusieurs associations ont appuyé cette demande de dissolution du mouvement alors que le Rassemblement National (ex FN) lui a apporté son soutien.

On a marché sur le Lion 

Les manifestants ont scandé divers slogans comme "On est chez nous !", arboré des pancartes et des banderoles "Dissous car identitaire". La réplique du Lion de Belfort a été recouverte de panneaux et autres drapeaux. Certains se sont carrément mis debout sur le dos de la réplique de Bartholdi. 

Ce qui n'a pas du tout plu au député européen du Territoire de Belfort Christophe Grudler qui a vivement réagi sur les réseaux sociaux à la vue des images. " Salir le Lion de Belfort, symbole fort de la Nation, de plus de 160.000 morts français en 1870-71, symbole de Résistance contre les extrémistes dans l’Histoire du monde, est un acte foncièrement anti-français et anti-République. Honte à Génération Identitaire", a dénoncé l'élu Modem dans un tweet.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Créé en 2012, Génération identitaire dit compter 2 800 adhérents mais les spécialistes estiment que ce mouvement ne compte pas plus de 800 militants et sympathisants. Sa dissolution avait été évoquée le 26 janvier dernier par le ministre de l'Intérieur qui avait dénoncé une opération anti-migrants du groupuscule d'extrême droite menée dans les Pyrénées. Le 13 février, Gérald Darmanin "scandalisé" par ces actes avait annoncé qu'une procédure de dissolution du groupe avait été déclenchée et que Génération identitaire disposait d'un délai de dix jours pour faire valoir ses arguments. Le Rassemblement national a pris la défense du groupuscule au nom d"une dangereuse atteinte aux libertés fondamentales".

Un mépris de la République crié devant le Lion de Belfort

D'autres personnalités ont également fait part de leur colère à la suite de cette manifestation comme Nicolas Cadenne. Il a dénoncé "la haine et le mépris pour la République crié devant le Lion de Belfort instrumentalisé", a écrit le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess