Politique

Manuel Valls devant les socialistes girondins : "Une élection, c'est bien sûr le bilan, mais c'est aussi le projet"

Par Kevin Boderau, France Bleu Gironde jeudi 27 octobre 2016 à 23:01

Les militants socialistes de Gironde ont chaleureusement accueilli le Premier Ministre
Les militants socialistes de Gironde ont chaleureusement accueilli le Premier Ministre © Radio France - Kevin Boderau

En visite ce jeudi à Bordeaux pour défendre le projet de revenu universel, Manuel Valls en a profité pour s'offrir un tête-à-tête avec les militants socialistes à Mérignac. Entre questions d'actualité, bilan du quinquennat et projets pour l'avenir, le Premier ministre a voulu "redonner de l'espoir"

Militants et journalistes guettaient la petite phrase. L'allusion ou même le dérapage qui montrerait que Manuel Valls souhaite être candidat à la prochaine élection présidentielle. Evidemment, le Premier ministre n'est pas sorti des clous et il continue donc à avancer masqué même si sa possible candidature a pris de l'épaisseur ces derniers jours. Devant les militants Girondins il s'est avant tout employé à défendre le bilan du quinquennat et à se montrer rassembleur: "Je n'ignore rien des débats que nous avons eu au sein de notre formation politique et au sein même du gouvernement. Vous me connaissez, j'ai ma personnalité, je peux être rugueux et évidemment il y a des discussions, mais nous n'avons pas à rougir de ce bilan"

"Les propositions de la Droite les Français n'en veulent pas !" - Manuel Valls

Le Premier ministre n'a pas occulté la primaire de la Droite et du Centre qui monopolise en ce moment l'attention de la vie politique : "Un moment démocratique qu'il faut respecter". Mais il a également critiqué les programmes des différents candidats : "les uns et les autres disent la même chose. Ce sont des propositions (suppression de l'ISF, la retraite à 65 ans, la suppression de 300.000 à 700.000 fonctionnaires) qui sont pour la plupart rejetées par les Français parce qu'elles ne correspondent pas à notre modèle républicain social".

"Redonner l'envie du combat"

Au-delà du bilan Manuel Valls a tenu à redonner de l'optimisme, de la fierté et l'envie du combat aux militants. Un discours qu'a apprécié Jean, socialiste de "longue date" : "On a reçu une bonne dose de fortifiant et ça fait du bien. Je pense que le chemin qui est en train de se tracer peut effectivement changer". Vincent, la trentaine, lui a trouvé Manuel Valls : "Très bon. Directif ! Il nous donne le cap, un vrai chef !". Et de poursuivre sur une potentielle candidature : "Le président a indiqué qu'il donnerait son avis le 15 décembre donc je pense que d'ici là on doit tous être patient, mais on sent bien qu'il y a des idées à Gauche. Si c'est Manuel Valls, je serais content". Globalement les militants Girondins accueillent positivement une éventuelle candidature de Manuel Valls en mai prochain.

Les militants socialistes Girondins favorable à une candidature de Manuel Valls

"Ce qui nous sépare n'est rien par rapport à ce qui nous rassemble" - Manuels Valls a propos des autres candidats à la primaire du Parti Socialiste

Mais pour cela il faudra d'abord en passer par la primaire du parti les 22 et 29 janvier 2017. Ce jeudi soir Manuel Valls a d'ailleurs, comme il l'avait fait le week-end dernier à Tours, renouvelé ses appels du pied en direction des autres candidats à la primaire socialiste : "Ce qui est en cause c'est la France et la Gauche. Si nous abandonnons les gens qui croient encore dans nos valeurs, nous porterons une responsabilité historique terrible. Pour le reste, je pense qu'il y a suffisamment d'esprit de responsabilité entre nous pour faire les bons choix.

A chaque fois qu'il lui était demandé si il serait candidat, le Premier ministre a donc continué de botter en touche. Il n'a par contre toujours pas dit qu'il ne se présenterait pas.

Manuel Valls devant les socialistes girondins, le reportage de France Bleu Gironde

Partager sur :