Politique

Manuel Valls de retour à Montargis aux côtés des sinistrés des inondations

Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans lundi 19 septembre 2016 à 5:00 Mis à jour le lundi 19 septembre 2016 à 18:48

Manuel Valls était ce lundi à Montargis, trois mois et demi après les inondations qui ont touché le Loiret.
Manuel Valls était ce lundi à Montargis, trois mois et demi après les inondations qui ont touché le Loiret. © Radio France - Christophe Dupuy

Le Premier ministre était à Montargis ce lundi après-midi pour faire le point, trois mois et demi après les inondations qui avait ravagé la Venise du Gâtinais. Manuel Valls a donné le détail des différentes aides mises en place pour les particuliers, les collectivités mais aussi les entreprises.

Manuel Valls était de retour à Montargis ce lundi après-midi. Le Premier ministre s'était déjà rendu dans la ville, le 6 juin dernier, juste après les inondations. Ce lundi, il est venu faire un point sur l'avancée des réparations et des indemnisations avant d'assister à une réunion de travail en mairie. Le Premier ministre a détaillé le montant des aides déjà accordées ou à venir.

De nombreuses aides déjà versées

Les aides aux particuliers : dans le Loiret, 3.679 particuliers ont bénéficié d'une aide directe, pour un total de 1.932.200 euros à travers le fonds de secours d'extrême urgence abondé par l'Etat (905.200 euros), le conseil départemental (445.000 euros) et le conseil régional (582.000 euros). Dans l'agglomération montargoise, ce sont 1.636 personnes qui ont bénéficié de cette aide d'urgence.

Les aides aux collectivités territoriales : si les premières estimations des dégâts s'élèvent à 7,2 millions d'euros, certaines collectivités n(ont pas encore finalisé cette évaluation et la dotation en leur faveur ne sera attribuée qu'une fois le bilan définitif réalisé. La commune de Montargis a évalué les dommages causés par les inondations à 1,3 million d'euros, et la ville, comme cinq autres, ont demandé à bénéficier du fonds d'aide au relogement d'urgence. Il s'agit de Chalette-sur-Loing, Cepoy, Villemandeur, Pannes et Saint-Maurice-sur-Fressard.

Les aides aux entreprises : dans le Loiret, l'aide exceptionnelle au redémarrage  a été accordée à 112 entreprises pour un montant total de 347.300 euros (au 24 août 2016). L'aide au titre de l'activité partielle, qui permet de maintenir la rémunération des salariés en dépit de l'impact des inondations, a elle été versée à 198 entreprises pour un montant total de 837.293 euros (au 13 septembre 2016). Sur le territoire de Montargis, cette aide au titre de l'activité partielle a concerné 47 entreprises pour un montant de 217.830 euros et l'aide exceptionnelle a elle été accordée pour 56 entreprises (167.500 euros).

Lors de la réunion en mairie de Montargis ce lundi.  - Radio France
Lors de la réunion en mairie de Montargis ce lundi. © Radio France - Christophe Dupuy

Une nouvelle visite au Musée Girodet

Comme le 6 juin dernier, Manuel Valls s'est rendu au musée Girodet, durement touché par la montée du Loing qui borde l'établissement culturel.

Le musée Girodet, le 6 juin, quelques jours après les inondations. Le contreplaqué installé à la hâte devant les vitres n'a pas résisté à la montée des eaux - Radio France
Le musée Girodet, le 6 juin, quelques jours après les inondations. Le contreplaqué installé à la hâte devant les vitres n'a pas résisté à la montée des eaux © Radio France - Stéphane Barbereau

Au moment de l'inondation, le musée était déjà en cours de rénovation. Une grande partie de ses œuvres était donc stockée dans les sous-sols du bâtiment d'en face, qui ont été entièrement submergés. Une fois les caves vidées de leur eau par les pompiers, une vaste campagne de sauvetage et de restauration avait alors été lancée. Au total, ce sont plus de 80 personnes qui sont venues dégager et nettoyer plusieurs centaines d’œuvres en urgence. Parmi elles, Cécile Bignon, restauratrice au musée des Beaux-Arts d'Orléans. Elle décrit ses impressions devant les dégâts subis par les collections :

C'était vraiment très, très impressionnant de voir ce fracas incroyable d'objets, complètement emmêlés, dispersés dans des positions totalement improbables. Ça ressemblait vraiment à un Mikado géant.

Manuel Valls à Montargis - Le musée Girodet

Heureusement, toutes les œuvres ont pu êtres sauvées. Elles nécessitent maintenant un long travail de restauration comme le Premier ministre a pu le constater ce lundi.