Politique

Marie-Guite Dufay candidate aux régionales pour la Franche-Comté et la Bourgogne

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Auxerre, France Bleu Besançon et France Bleu Bourgogne vendredi 6 mars 2015 à 10:48

Clone of Marie Guite Dufay
Clone of Marie Guite Dufay © Maxppp

La présidente du conseil régional de Franche-Comté a coupé court aux rumeurs. Marie-Guite Dufay a officialisé ce jeudi : elle est candidate à la candidature pour le Parti Socialiste aux élections régionales du mois de décembre.

Le bruit courrait mais jusqu’ici Marie-Guite Dufay se disait concentrée sur les élections départementales de la fin du mois. La présidente socialiste de la région Franche-Comté s’est finalement déclarée : elle est candidate pour être tête de liste du PS aux élections régionales du mois de décembre en Bourgogne et Franche-Comté.

Elle a longtemps hésité

Marie-Guite Dufay a donc surpris tout le monde en officialisant la nouvelle ce jeudi, et s’explique « nous avons besoin de préparer ce scrutin et surtout je voulais lever les ambigüités car j’entendais beaucoup de questionnement autour de ma candidature future.  » Et de dire très clairement « donc, oui, je souhaite postuler.  » Mais Marie-Guite Dufay reconnaît quand même, « j’étais très très partagée. Je pense qu’il y a un temps pour tout, je me disais que le temps de la retraite était peut-être venu pour moi.  » Mais, rajoute la socialiste, « avec ce chantier de grande région en constitution, j’aurais eu le sentiment de ne pas aller au bout des choses, d’être un peu lâche.  »__

La seule candidate déclarée pour le PS**

Mais si la présidente du conseil régional de Franche-Comté est la première à se déclarer, elle n’est peut-être pas la dernière. François Patriat, son homologue bourguignon est très investi, lui aussi dans la fusion, et pourrait s’aligner sur la ligne de départ. Marie-Guite Dufay affirme ne pas savoir, « il y aura peut-être d’autres candidats, et donc des primaires, je n’en sais strictement rien.  »

Même principe à l’UMP, où pour l’instant, seul Alain Joyandet, autre franc-comtois, a officiellement présenté sa candidature à la candidature. Le sénateur de Haute-Saône pourrait affronter François Sauvadet, le député UDI de Côte-d’Or. Lui non plus ne se place pas pour l’instant. Les bourguignons préfèrent attendre, mais peut-être vont-ils sortir « du bois  » plus tôt que prévu, pousser par les ambitions franc-comtoises.

Partager sur :