Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marine Le Pen annonce sa venue sur l'île de Sein le 18 juin

La présidente du Rassemblement National commémorera les 80 ans de l'appel du Général de Gaulle sur l'île de Sein, au large du Finistère.

Marine Le Pen, Présidente du Rassemblement National.
Marine Le Pen, Présidente du Rassemblement National. © Radio France - Sylvie Duchesne

Marine Le Pen sera sur l'île de Sein, le 18 juin, pour les 80 ans de l'appel du général de Gaulle à combattre l'Allemagne nazie. La présidente du Rassemblement national sera accompagnée d'une délégation de parlementaires, et lira un discours devant le monument consacré aux forces françaises libres.

Le lieu est très symbolique : plus d'une centaine de Sénans s'étaient rendus par bateau en Grande-Bretagne, le 22 juin, après avoir entendu l'appel. La dirigeante d'extrême-droite affirme que le RN est la "continuité" des idées du général de Gaulle, bien que son parti l'ait historiquement combattu.

Pour Jean-Marie Le Pen, le départ des Sénans est une "légende"

Interrogé sur cet hommage, l'ancien président du parti, Jean-Marie Le Pen, a affirmé à l'AFP que le départ des Sénans après l'appel du 18 juin était "une légende". 

Personne n'a entendu le discours de de Gaulle et les Sénans sont partis parce que les "Boches" arrivaient" - Jean-Marie Le Pen à l'AFP

De Gaulle reste pour le père de Marine Le Pen une source de "souffrance" comme il l'a écrit dans ses mémoires "parce qu'il y a eu l'affaire d'Algérie et l'épuration du gouvernement avec les communistes à la Libération."

Enfin, sur Twitter, le président (PS) du conseil régional de Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, qualifie cette visite de "provocation". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess