Politique

Marine Le Pen dans "Des paroles et des actes" : Cambadélis propose à Sarkozy de saisir le CSA

Par Thibaut Lehut, France Bleu mercredi 21 octobre 2015 à 14:59 Mis à jour le mercredi 21 octobre 2015 à 15:39

Marine Le Pen sur le plateau de l'émission "Des paroles et des actes".
Marine Le Pen sur le plateau de l'émission "Des paroles et des actes". © Maxppp

Jean-Christophe Cambadélis a envoyé un courrier à Nicolas Sarkozy ce mercredi. Le patron du PS propose à son homologue des Républicains de saisir le CSA, afin de protester contre la cinquième invitation de Marine Le Pen dans l'émission "Des paroles et des actes". Un record.

Marine Le Pen bénéficie-t-elle d'un traitement de faveur de la part des médias, et plus particulièrement de France 2 ? C'est en tout cas le constat que dresse Jean-Christophe Cambadélis. Le premier secrétaire du Parti socialiste a proposé ce mercredi à Nicolas Sarkozy, patron des Républicains, de saisir conjointement le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). En cause : la cinquième invitation de la présidente du FN dans l'émission politique "Des paroles et des actes", diffusée en première partie de soirée sur France 2 jeudi. Marine Le Pen est la seule personnalité politique à avoir été autant invitée depuis la création de l'émission.

Jean-Christophe Cambadélis s'insurge contre la présence de Marine Le Pen à cette heure de grande écoute, privilège que n'auront peut-être pas ses rivaux dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Pierre de Saintignon (PS) et Xavier Bertrand (Les Républicains, LR). "Cette nouvelle invitation introduit une distorsion dans l'équité médiatique, qui plus est au profit d'un mouvement d'extrême droite", écrit le patron du PS à Nicolas Sarkozy. "Il n'est pas admissible que le service public fasse plus de deux heures de publicité pour Madame Le Pen au détriment des partis républicains représentés à l'Assemblée nationale (...) Je crois qu'il faut porter un coup d'arrêt à la fascination, à la promotion morbide de l'extrême droite dans le pays".

"Nul n'ignore que nous sommes à 55 jours de l'élection régionale, et chacun sait que l'extrême-droite peut l'emporter dans le Nord"

Jean-Christophe Cambadélis

Le FN en manque de leaders ? 

Dans une lettre envoyée au magazine L'Obs mi-octobre, le présentateur David Pujadas explique que le Front national "n'a qu'un leader à l'envergure nationale suffisante pour le représenter" dans un rendez-vous médiatique de cette envergure, et justifie ainsi le fait que Marine Le Pen soit invitée pour la cinquième fois en 36 émissions.

>> A LIRE AUSSI : La lettre envoyée par David Pujadas à L'Obs

France Télévisions avait par ailleurs pris les devants, explique le journal Le Monde (lire l'article payant), en déprogrammant Marine Le Pen du journal "12/13" de France 3 dimanche dernier, considérant que les deux rendez-vous à l'antenne étaient trop rapprochés. Reste que jeudi, la présidente du FN ne sera pas seule sur le plateau : même si elle est l'invitée principale, elle sera confrontée au porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, et au président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde.