Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le Pen, Briois, Rachline... l'état-major RN débarque à La Rochelle

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le Rassemblement national est à La Rochelle ce week-end, pour donner le coup d'envoi de sa campagne des municipales. Des opposants manifestent ce samedi après-midi devant l'aquarium. Le maire dénonce des "valeurs incompatibles" avec celles de la ville et de ses habitants.

A La Rochelle, Marine Le Pen donnera le coup d'envoi de la campagne des municipales pour le Rassemblement national.
A La Rochelle, Marine Le Pen donnera le coup d'envoi de la campagne des municipales pour le Rassemblement national. © Maxppp - Stéphanie Lecocq

La Rochelle, France

L'état-major du Rassemblement national passe le week-end à La Rochelle.  Un séminaire de formation des élus a débuté vendredi après-midi, en attendant la tenue dimanche d'un conseil national : le parlement du parti élargi aux élus locaux. Entre 150 et 200 personnes en tout, réunies pour le coup d'envoi de la campagne des municipales.

Présente dimanche sur le Vieux port aux côtés d'élus comme Steeve Briois ou David Rachline, Marine Le Pen devrait présenter en fin de journée son plan d'attaque : fort de son succès des européennes (première place avec 23,34%), le RN souhaite conserver les 10 villes conquises en 2014, et en faire tomber une vingtaine d'autres.

Tempête sur les réseaux sociaux

Tout le week-end, les élus RN resteront retranchés à l'hôtel Mercure de La Rochelle, à l'exception d'une sortie touristique samedi après-midi. Mais dans une ville qui a longtemps accueilli l'université d'été du Parti socialiste, cette présence passe mal.

"Marine Le Pen, vous n'êtes pas bienvenue à La Rochelle!" Le premier à dégainer s'appelle Romain Bœuf-Alary. Avec son message publié sur le réseau social Twitter, ce jeune militant rochelais de la République en marche, s'est attiré les foudres de la fachosphère. 2000 messages alliant menaces de mort et homophobie.

Manifestation devant l'aquarium

"Je ne demandais pas l'interdiction de cette réunion", précise pourtant Romain Bœuf-Alary qui le reconnait: "le Rassemblement national fait bien partie du jeu démocratique". Le maire de La Rochelle est sur la même ligne. Loin de vouloir interdire le rendez-vous, Jean-François Fountaine s'est contenté d'un communiqué : "les valeurs portées par ce mouvement et celles de la ville et des Rochelais sont absolument incompatibles."

Un appel à manifester a tout de même été lancé par un groupe anti-fasciste rochelais. Rassemblement à 14h ce samedi devant l'aquarium. Dans un communiqué adressé à France Bleu La Rochelle, les militants anti-fascistes dénoncent la "banalisation de ce parti d'extrême droite". Mais ils refusent également le duel avec le RN voulu par Emmanuel Macron, dont la politique "poursuit la destruction des acquis sociaux".

Pas de base légale pour interdire

Du côté de l'hôtel Mercure qui accueille les militants RN, aucun commentaire. "Il n'y a aucune base légale pour refuser cette réunion, tant qu'elle reste privée, décrypte un hôtelier rochelais. Sinon, les avocats du RN se feraient un plaisir d'attaquer l'hôtel pour refus de vente."

De son côté le Rassemblement national l'assure: il ne faut pas voir de symbole particulier dans le choix de La Rochelle. "L'université d'été se déroule à Fréjus, précise l'attachée de presse du RN Caroline Parmentier. Marine Le Pen voulait changer pour ce conseil national, avec une station balnéaire de l'Atlantique agréable et facilement accessible."