Politique

Marlène Schiappa à Dijon pour défendre la place des femmes dans les métiers du numérique

Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne jeudi 5 octobre 2017 à 17:11

Devant Christiane Barret, la préfète de Région, Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'égalité hommes femmes. A droite, Laure Dumont, directrice technologique de NVH Medicinal
Devant Christiane Barret, la préfète de Région, Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'égalité hommes femmes. A droite, Laure Dumont, directrice technologique de NVH Medicinal © Radio France - Stéphane Parry

Marlène Schiappa continue son Tour de France de l'Egalité. Ce jeudi, la secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes était à Dijon pour rencontrer des lycéens autour du thème de l'égalité dans le domaine du numérique. A cette occasion, les élèves ont participé à cinq ateliers.

Les objets connectés peuvent-ils faire évoluer le partage des tâches au sein de la famille ou encore, les nouveaux métiers du numérique sont-ils réservés aux garçons ? Ce sont deux des cinq thèmes sur lesquels une cinquantaine de lycéens ont travaillé ce jeudi dans les locaux de HOPE, une pépinière d'entreprise basée près de l'université de Dijon.

Sous le regard de Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat à l'égalité hommes-femmes, Mylène, élève de terminale au lycée Carnot à Dijon est une des premières à s'exprimer : " je pense que les métiers du numériques peuvent être des métiers mixtes. Il n' y a pas de prédispositions à avoir. Il ne faut pas avoir des capacités physiques dites "d'homme" pour travailler sur le web. Ce sont des métiers nouveaux. En revanche sur le terrain, ça ne se vérifie pas. Mon frère est inscrit dans une école du numérique et il y a très peu de filles dans son école."

Une table ronde avec les lycéens dijonnais autour de Christophe Boutet, responsable d'Access Code School, une école de la deuxième chance du numérique basée à Besançon - Radio France
Une table ronde avec les lycéens dijonnais autour de Christophe Boutet, responsable d'Access Code School, une école de la deuxième chance du numérique basée à Besançon © Radio France - Stéphane Parry

On a besoin de jeunes femmes dans le numérique

Christophe Boutet est responsable d'une école du numérique de la deuxième chance basée à Besançon. Dans son école, il compte 42 % de femmes. Il abonde dans le sens de Mylène : "on a besoin de jeunes femmes dans le numérique. Elles ont autant d'imagination et de capacités que les hommes. Elles sont au moins aussi persévérante voir plus que les hommes. Plus de mixité amène plus de créativité. Il est important que les femmes s'emparent du numérique."

Encore des progrès à accomplir sur l'espace public

Dans le domaine de l'égalité professionnelle, des progrès ont été accomplis. Un exemple : à la pépinière d'entreprise HOPE, on trouve une start up, NVH Medicinal. Sur les huit salariés, seul le directeur est un homme. Les autres employées sont toutes des femmes. "On va vers une mixité des métiers", reconnaît Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'égalité hommes-femmes. "Quand dans un secteur il manque des femmes, on le remarque, on le note et on travaille pour cela. Par contre, je note qu'il y a encore des progrès à accomplir sur l'espace public. Beaucoup de jeunes filles continuent de se plaindre de cyber sexisme et de harcèlement dans la rue."

Marlène Schiappa aux côtés du député LREM Didier Martin - Radio France
Marlène Schiappa aux côtés du député LREM Didier Martin © Radio France - Stéphane Parry

Retrouver l'interview de Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à la parité hommes-femmes ce vendredi dans la matinale de France Bleu Bourgogne