Politique

À Marsac-sur-l'Isle, trois listes de gauche s'affrontent mais le PS ne soutient personne

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord mercredi 12 mars 2014 à 18:41

La mairie de Marsac-sur-l'Isle
La mairie de Marsac-sur-l'Isle © Radio France

C'est un cas particulier en Dordogne dans ces élections municipales : à Marsac-sur-l'Isle, dans l'agglomération de Périgueux, trois listes s'affrontent. Toutes se disent sans étiquette, mais sont menées par des hommes de gauche. Tous auraient pu prétendre à l'étiquette officielle PS, mais aucun ne l'a décrochée.

Les élections municipales approchent. Et certaines communes n'échappent pas aux déchirements. À Marsac-sur-l'Isle par exemple, gros bourg de 3.000 habitants, trois  listes se disputent le droit de diriger la ville pour les six prochaines années!

D'abord, celle menée par Jean-Marie Rigaud, le maire sortant. Il y a aussi celle de son ancien adjoint socialiste aux travaux public, Pierre De Almeida ainsi que celle d'Alain Gomez membre de la section locale PS.

Trois listes, toutes marquées à gauche qui auraient toutes pu prétendre au soutien du parti socialiste.

Benoît Secréstat, secrétaire du PS en Dordogne admet un petit ratage

Mais les querelles d'hommes et de clocher ont fait de cette municipale à Marsac, un sac de nœud inextricable . En fait, la direction du PS aurait envoyé une lettre de soutien à Jean-Marie Rigaud, le maire sortant à sensibilité écologiste, mais il s'agit d'une erreur explique la fédération locale.

Le candidat encarté PS Pierre De Almeida lui fait l'objet d'une procédure d'exclusion pour avoir tenté de trouver un accord avec l'UMP.

Explications d'une situation... très compliquée à Marsac

Quant au troisième homme, Alain Gomez, il s'y est pris trop tard pour obtenir le soutien.

"Alors oui, y a-t-il eu ratage", selon Benoît Secréstat secrétaire départemental du PS en Dordogne.

Le PS qui aurait pu choisir tranquillement entre trois candidats ne soutiendra donc personne dans la commune.

Partager sur :