Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marseille : réconciliation Ghali-Mennucci sous conditions

-
Par France Bleu Provence

Après la primaire socialiste, la finaliste Samia Ghali pose ce jeudi ses conditions pour rejoindre l'équipe victorieuse de Patrick Mennucci. Derrière des demandes peu contestables, se profilent des négociations plus délicates pour l'élection municipale de 2014.

Samia Ghali
Samia Ghali © Maxppp

Battue le dimanche 20 octobre au second tour de la primaire socialiste à Marseille, puis silencieuse sur ses intentions, la sénatrice-maire des 15e et 16e arrondissements tente ce jeudi de reprendre la main en annonçant dans le même temps, avoir l'oreille de Matignon et conditionner son ralliement au candidat PS Patrick Mennucci.

Les demandes de Samia Ghali

L'élue veut notamment des engagements locaux en matière de transports pour désenclaver les quartiers nord. L'élue souhaite aussi certifier le respect des engagements financiers de l'Etat, en faveur du developpement de la ville : Samia Ghali annonce deux rendez-vous avec le Premier ministre, comme pour montrer au vainqueur de la primaire qu'elle n'est pas reléguée aux oubliettes des vaincus.

"J'ai un rendez-vous téléphonique avec le Premier ministre ce jeudi après midi et une rencontre le 5 novembre."

Samia Ghali

La réaction de Patrick Mennucci

Le vainqueur de la primaire se dit "très content que Samia Ghali soit dans une volonté de rassemblement" . Le député-maire des 1er et 7e arrondissements ajoute que les propositions de son ancienne rivale à la primaire figurent "pour la plupart" dans son propre programme de campagne.Le candidat PS à l'élection municipale de 2014 laisse donc clairement entendre que les conditions du ralliement ne sont pas insurmontables et surtout, qu'elles ne provoqueront aucune négociation.

Les questions implicites

Un point du retour au dialogue entamé par communiqués reste en revanche sans commentaire officiel, celui du droit de regard, réclamée par Samia Ghali, sur le choix des têtes de liste dans les huit mairies de secteur. La sénatrice souhaite "une adéquation avec la réalité de la ville et l'ensemble de ses composantes sociales ".Sur la carte marseillaise, un des choix sensibles se situe dans les quartiers Nord, les 13e et 14 e arrondissements, aujourd'hui tenus par le socialiste Garo Hovsepian, soutien affiché de Samia Ghali. Un temps interessé, Eugène Caselli, le président PS de la communauté urbaine de Marseille (MPM), pencherait à présent pour un secteur plus central. Mais déjà un autre nom circule : Christophe Masse. Patrick Mennucci a évoqué la candidature du conseiller général. Ce vaincu du premier tour de la primaire était arrivé en tête dans le 13e arrondissement. Se profile donc à Marseille une autre primaire, interne cette fois, sans l'avis des sympathisants de gauche, mais avec l'oeil du Parti socialiste parisien : la fédération des Bouches-du-Rhône reste placée sous la tutelle et la surveillance de la rue de Solférino.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess