Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Martine Vassal remercie Jean-Claude Gaudin et assume l'héritage

-
Par , France Bleu Provence

Au Conseil municipal de Marseille consacré aux rapports accablants de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la ville depuis 1995, Martine Vassal a défendu le bilan de Jean-Claude Gaudin.

Martine Vassal a rendu hommage à Jean-Claude Gaudin lors du dernier conseil municipal de l'année à Marseille
Martine Vassal a rendu hommage à Jean-Claude Gaudin lors du dernier conseil municipal de l'année à Marseille © Maxppp -

Marseille, France

L'opposition à Marseille attendait ce débat depuis des semaines. Jean-Claude Gaudin a répondu officiellement ce lundi matin aux deux rapports de la chambre régionale des comptes.  Alors que les magistrats financiers épinglent les pratiques immobilières douteuses comme la gestion du personnel parfois illégale, le maire a fustigé leur "mauvais travail". Il a promis de "saisir le premier président de la Cour des comptes", estimant que le gendarme des finances locales avait bafoué "la déontologie".

"Pour tout ce que vous avez fait pour la ville depuis 1995, je veux vous rendre hommage." - Martine Vassal à Jean-Claude Gaudin

Candidate à la succession de Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal a affirmé vouloir rendre hommage au maire sortant "pour tout ce que vous avez fait pour la ville depuis 1995, a précisé la présidente LR de la Métropole et du Département, qui affirme s'exprimer "comme une simple Marseillaise, ni comme une héritière, encore moins comme une obligée". 

Le silence de Bruno Gilles

Lui aussi candidat de la droite à la mairie de Marseille, Bruno Gilles n'a pas pris la parole pendant ce débat. Le sénateur LR ne s'est pas non plus levé quand la majorité a applaudi le maire à l'issue de l'intervention du président du groupe de la majorité, Yves Moraine. "J'avais rien à dire, a confié le candidat à la sortie de l'hémicycle. Jean-Claude Gaudin a choisi quelqu'un, mais pas Bruno Gilles".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu