Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Martine Vassal souhaite que le siège de la future métropole Aix-Marseille soit au conseil départemental

vendredi 13 avril 2018 à 9:03 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

Invitée de France Bleu Provence matin, la présidente du département des Bouches-du-Rhône a souhaité que le siège de la future métropole Aix-Marseille-Provence soit au conseil départemental, "si fusion il y a".

Martine Vassal
Martine Vassal © Maxppp -

Marseille, France

Invitée de France Bleu Provence matin, Martine Vassal, présidente du département des Bouches-du-Rhône a souhaité que le siège de la future métropole Aix-Marseille-Provence soit au conseil départemental, "si fusion il y a". 

Martine Vassal estime que cette fusion est "celle d'Emmanuel Macron". "Si c'est pour simplifier, supprimer des strates, économiser, je suis d'accord mais si c'est uniquement un coup de com, une hausse des impôts ou une institution qui est paralysée comme aujourd'hui, alors là ma réponse est non", a  précisé la candidate à la présidence de la métropole Aix-Marseille-Provence qui a aujourd'hui deux ans d'existence.

"Le conseil départemental des Bouches-du-Rhône est un et indivisible" (Martine Vassal)

Martine Vassal s'est par ailleurs déclarée favorable comme le souhaite Christophe Castaner, le ministre en charge des relations avec le Parlement et Jacqueline Gourault ministre auprès du ministre de l'Intérieur à ce que le périmètre de cette "super" métropole couvre l'ensemble du territoire des Bouches-du-Rhône. Alors que la plupart des 29 élus du pays d'Arles ne souhaite pas rejoindre cette structure, la présidente du département a indiqué avoir "une histoire et une géographie avec le pays d'Arles". "Pour moi le conseil départemental est un et indivisible".

"98% de mon programme réalisés à mi-mandat" (Martine Vassal)

La présidente du Département des Bouches-du-Rhône commence ce vendredi une série de réunions publiques à Aix-en-Provence pour dresser son bilan, trois ans après son élection. Elle défend un programme "déjà réalisé à 98%". Martine Vassal a expliqué qu'elle n'avait pas augmenté les impôts et qu'elle ne compte les augmenter "jusqu'en 2021". Elle a défendu également un accélérateur de l'emploi pour les béficiaires du RSA et les Maisons du Bel Age qui, avec les services de la Poste, accueillent des personnes de plus de 60 ans pour les aider dans leurs démarches administratives. 

Un magazine tiré à 900.000 exemplaires 10% plus cher

Martine Vassal a également indiqué avoir baissé de 35% le budget de la communication et de 17% les effectifs du service. Un bilan défendu dans un magasin tiré à 900.000 exemplaires qui coûte 30 centimes par numéro, soit "10% de plus que d'habitude parce qu'il y a un peu plus de pages". Martine Vassal a précisé que ce journal est mis sous pli par un établissement et service d'aide par le travail (ESAT).