Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Maternité de Saint-Chamond : nouvelle manifestation ce samedi matin

vendredi 11 mai 2018 à 17:32 Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Saint-Étienne Loire

Nouvelle manifestation dans le centre ville de Saint-Chamond ce samedi matin pour défendre la maternité de l'hôpital du Gier alors que l'échéance approche : une décision finale sur l'avenir du service est attendue mardi 15 mai.

Environ 800 personnes avaient défilé le 27 janvier pour défendre la maternité de Saint-Chamond.
Environ 800 personnes avaient défilé le 27 janvier pour défendre la maternité de Saint-Chamond. © Maxppp - Yves Salvat

Saint-Chamond, France

Le rendez-vous est fixé à 10 heures, ce samedi, square Lamartine. Nouvelle manifestation organisée par le comité de soutien à la maternité de Saint-Chamond. Les habitants de la vallée du Gier et les élus sont invités à "redire leur attachement à la maternité (...) leur soutien à la direction lorsqu’elle vise à constituer une équipe médicale pérenne en gynécologie-obstétrique, et leur gratitude envers les praticiens qui accepteront de venir à Saint-Chamond pour accompagner les naissances de celles et ceux qui, dans l’avenir, feront vivre le Pays du Gier", selon les termes du comité.

Fin janvier, environ 800  personnes avaient défilé dans les rues de Saint-Chamond jusqu'à l'hôpital contre la fermeture de la maternité. La menace plane du fait des départs successifs des gynécologues-obstétriciens. Depuis décembre, la direction cherche à recruter deux praticiens. Depuis fin mars, le service tourne avec des professionnels des établissements alentours et des CDD. 

La direction devait prendre une décision le 30 avril, délai dernièrement repoussé au 15 mai, assurant qu'elle était toujours en train d'étudier la viabilité d'au moins deux candidatures.

En parallèle la direction a dû plancher sur le plan B pour assurer le suivi avant et après les naissances, avec un accouchement sur un autre site. Cette perspective rappelle ce qu'est devenue la maternité de Feurs : une maison de périnatalité où les mamans et les nouveaux-nés étaient accueillis de 1997 à 2007, date à laquelle le service s'est transformé en simple centre périnatal, c'est-à-dire sans hébergement.