Infos

Mathieu Klein " Pour moi ce sera Valls ou Hollande "

Par Mathieu Barbier, France Bleu Sud Lorraine mardi 29 novembre 2016 à 11:19

Mathieu Klein président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
Mathieu Klein président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle © Radio France - radioFrance

Le président socialiste du conseil départemental a précisé son choix en vue de la présidentielle sur France Bleu Lorraine ce mardi matin. Soutien de Martine Aubry lors de la primaire du parti en 2011 Mathieu Klein refuse de soutenir ceux " qui ont craché dans la soupe ". Analyse.

Depuis quelques semaines Mathieu Klein était sollicité pour se déterminer dans la course à la présidentielle. Quand on est tout juste quadra , qu'on a réussi à garder un conseil départemental à gauche on est une voix qui compte. Silencieux, en tout cas évasif jusque là, Mathieu Klein s'est prononcé ce mardi matin sur France Bleu Sud Lorraine.

Pour lui le choix se fera entre Manuel Valls et François Hollande. C'est clair et net. " Je considère aujourd'hui que la situation politique nécessite que nous choisissions celui qui peut le mieux nous rassembler et nous permettre d’être au second tour et de l'emporter parce que rien n'est écrit pour le moment ".

Mathieu Klein sur France Bleu Sud Lorraine

Mathieu Klein en profite pour dire tout le bien qu'il pense de la démarche des ex-ministres Arnaud Montebourg et Benoit Hamon engagés dans la primaire " Je ne soutiendrai pas ceux qui crachent dans la soupe . Ils sont comptables d'une partie du bilan et ils voudraient faire comme si ça n'existait pas . Or ça il n y a rien de pire en politique. Pire encore que de ne pas réussir il y a de ne pas assumer ce que l'on a fait " assène l'élu lorrain.

Et quand on lui dit que Pinel, Mélenchon et Macron se présentent hors primaire avec le risque d'émiettement des voix Mathieu Klein lance un appel : "Il faut avoir le sens du moment. Il faut bien comprendre qu'on risque sans rassemblement d'être éliminé dès le premier tour . L'heure est grave . Que toutes celles et tous ceux qui prétendent incarner les idées de progrès de gauche se rassemblent. Les primaires ça marche bien . Quels risques prend-on à venir devant les électeurs pour proposer son projet " s'interroge Mathieu Klein.

Le choix sans la gauche " révolution nationale ou révolution conservatrice "

Interrogé sur la raz de marée Fillon à la primaire Mathieu Klein sort la sulfateuse " Si le programme de François Fillon s'appliquait se serait une très mauvaise nouvelle pour les français. C'est davantage que du libéralisme, c'est un choc . Et quand il parle de réduire le nombre d'emplois publics de 500 000 il ne dit jamais dans quelles politiques publiques il entend réduire. " Maintenant le choix est clair. Un match Fillon-Le Pen au second tour serait une catastrophe. Est ce qu'on veut réduire le débat français du second tour de la présidentielle à une révolution nationale ou une révolution conservatrice ? "

" Arrêtons les querelles d'égo "

Mathieu Klein est persuadé que la victoire de la gauche reste possible. "Les électeurs se détournent de nous quand on a des querelles d'ego, qu'on se divise. En revanche ils s’intéressent plus à nous quand ils sentent derrière qu'il y a une mobilisation possible. " La balle est dans notre camp" a conclu un Mathieu Klein déterminé et offensif.

Partager sur :