Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Mathieu Klein veut tester le "revenu de base" en Meurthe-et-Moselle

dimanche 26 novembre 2017 à 9:56 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

Le président socialiste du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Mathieu Klein, signe une tribune avec sept autres présidents de départements ce dimanche. Ils demandent à expérimenter sur leurs territoires la mesure phare du programme présidentiel de Benoît Hamon.

Mathieu Klein, le 25 septembre 2017
Mathieu Klein, le 25 septembre 2017 © Maxppp - Alexandre Marchi

C'était la mesure phare du candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon: huit présidents socialistes de conseils départementaux, dont Mathieu Klein pour la Meurthe-et-Moselle, demandent à expérimenter le revenu de base . Il s'agit d'un revenu versé sans avoir à le demander à l'inverse du revenu de solidarité active (RSA) sous conditions de ressources ou non. Parmi les arguments évoqués dans la tribune publiée par ces élus sur le site du Journal du dimanche, le non-recours au RSA par des habitants qui en ont pourtant le droit : plus de 30% de bénéficiaires potentiels n'en font pas la demande.

"Sans dogmatisme"

Dans cette tribune, Mathieu Klein et ses confrères n'expliquent pas que le revenu de base est la solution aux problèmes de pauvreté mais ils veulent l'essayer "sans dogmatisme, sans certitudes mais avec l'intuition que son émergence est l'occasion de porter un nouveau regard sur les défis du présent". Cette tribune intervient alors que le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, a annoncé jeudi dernier une réforme de la Constitution pour assouplir le droit à l'expérimentation sur certains territoires. Selon le JDD, l'expérimentation pourrait débuter dans le département de la Gironde dès 2019. Le débat est présent dans ce département depuis plusieurs années.

  - Visactu
© Visactu -