Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Maurice Vincent : "Emmanuel Macron devrait démissionner du gouvernement"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Saint-Étienne, France

Maurice Vincent sénateur de la Loire et président du comité de soutien de François Hollande en 2012 dans la Loire réagit sur France Bleu Saint-Étienne Loire à un an de l’élection présidentielle.

Maurice Vincent, sénateur socialiste et ancien maire de Saint-Etienne
Maurice Vincent, sénateur socialiste et ancien maire de Saint-Etienne © Radio France - Anne-Laure Bousiges

France Bleu Saint-Étienne Loire : C'est tellement compliqué pour François Hollande, que 24 ministres ont crée le collectif "Hé Ho la gauche" pour apporter leur soutien au président. Cela va tellement mal au Parti socialiste ?

Maurice Vincent : "La situation est tellement difficile, c'est incontestable vue la crise économique. Il faut le souligner c'est la plus grave crise économique depuis 1929".

FBSEL : Cela fait un peu opération de la dernière chance non ?

MV : "Non pas encore. Il faut attendre la fin de l'année pour voir si c'est raisonnable et utile qu'il se représente ou pas."

FBSEL : Vous pensez qu'il doit se représenter ?

MV : "Moi, je dis qu'il faudrait voir en décembre. Il faut être lucide. Les Français ont des critiques très fortes à l'égard, du PS et du gouvernement, même une forme de rejet mais ils ne connaissent pas encore les programmes de la droite"

"Si l'élection avait lieu dans trois mois, il ne faudrait pas, je lui déconseillerais de se présenter mais nous avons encore un an."

FBSEL : Mais vous pensez que d'ici décembre, il peut encore convaincre ?

MV : "Non, mais toutes les propositions de la droite sont des régressions sociales. Cela dépend du programme de la droite comparé aux réalisations de la gauche. Aujourd'hui, on ne voit que ce qui est négatif. Il y a des points négatifs, je ne les sous-estime pas. Il y a des erreurs qui ont été faites. J'étais pour le report de la loi sur le travail mais le bilan global sera réévalué dans les mois et les semaines qui viennent."

FBSEL : Vous êtes en train de nous dire que cela dépend du candidat de la droite ?

MV : "Je ne sais pas, les choses évoluent très vite en politique. Si l'élection avait lieu dans trois mois, il ne faudrait pas, je lui déconseillerais mais nous avons encore un an. Et, nous ne connaissons pas encore le candidat de droite et tous, à droite, propose des programmes de régression sociales jamais vus jusqu'ici. Quand les Français vont le découvrir ils se rendront compte alors de ce qu'a fait François Hollande avec des mesures de progrès social dans un contexte très difficile. Aujourd'hui, ils ne s'en rendent pas compte. Il faut attendre pour comparer avec les hommes politiques de droite qui vont se présenter."

"Emmanuel Macron doit quitter le gouvernement"

FBSEL : Vous lui en voulez au ministre de l'économie, Emmanuel Macron, qui dit qu'il n'est pas "l'obligé" du président ?

MV : "Je regrette cette démarche. Comme l'a dit Chevenement "si on n'est pas content, on démissionne" c'est la clarté politique. Emmanuel Macron peut avoir des projets mais s'ils sont différents de la ligne, il doit quitter le gouvernement, ce serait tout à son honneur. C'est une question de clarté. J'ai le même discours que ce soit Emmanuel Macron ou les frondeurs, quand on soutien le gouvernement, on fait le bilan et si on n'est pas content, on change de candidat et on change de  projet."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess