Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Max Roustan, maire d'Alès, candidat à sa réélection

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Max Roustan, 75 ans dans un mois, maire d'Alès depuis 24 ans, annonce sa candidature pour un cinquième mandat à la mairie à nos confrères de Midi Libre. Élu en 1995 lors d'une triangulaire, il a depuis été réélu à chaque fois au premier tour, en 2001, 2008 et 2014.

Max Roustan en meeting pour les municipales
Max Roustan en meeting pour les municipales © Radio France

Alès, France

Max Roustan une nouvelle fois candidat à la maire d'Alès. À tout près de 75 ans (il les aura le 29 septembre prochain), il brigue pour la cinquième fois le fauteuil de maire de la capitale cévenole. En 1995, après un mandat d'adjoint, il remporte les municipales à l'issue d'une triangulaire. Il était alors député du Gard, élection remportée deux ans plus tôt à la surprise générale. 

Et depuis cette première élection au fauteuil de maire, il a toujours été réélu dès le premier tour, que ce soit en 2001, en 2008 et enfin en 2014, là avec plus de 54% des voix face à 4 autres listes.

Une candidature qui n'est pas une véritable surprise. En 2017, élu sénateur en septembre, il avait démissionné quelques jours plus tard au nom de la loi anti-cumul des mandats. 

Il avait alors expliqué dans sa lettre de démission remise au président du Sénat : "Après une longue réflexion, je ne puis me résoudre à quitter mes mandats locaux de maire et de président de la 29e agglomération française et surtout à trahir la confiance que les Alésiennes et les Alésiens ont mise en moi depuis plus de vingt ans."

Choix de la station

France Bleu