Politique

Robert Ménard se sépare de son sulfureux directeur de cabinet

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu mercredi 24 août 2016 à 18:18

André-Yves Beck
André-Yves Beck © Maxppp -

Le maire de Béziers a décidé de se séparer de son directeur de cabinet. André-Yves Beck était notamment à l'origine de plusieurs campagnes choc sur la ville.

André-Yves Beck, directeur de cabinet du maire de Béziers Robert Ménard, un des artisans de sa victoire aux municipales est remercié : divergences politiques et incompatibilités d'humeur ont mis fin au duo.

Sulfureux, Pierre-Yves Beck l'est en raison de son passé au sein de l'ultra-droite, cette nuée de groupuscules hostiles au Front national à qui ils reprochent d'être trop mou.

Déjà homme de l'ombre de Jacques Bompard, maire ex-FN d'Orange, il était devenu celui de Robert Ménard. Dans un premier temps en dirigeant sa campagne aux municipales, puis en prenant la direction de son cabinet à la mairie.

Provocateur assumé

Il était la principale plume du très engagé journal municipal et à l'origine de plusieurs campagnes d'affichage retentissantes.

Déjà, plusieurs collaborateurs proches de Robert Ménard avaient jeté l'éponge, ne supportant plus les sautes d'humeur du maire de Béziers et son hyperactivité. Il semble bien qu'à son tour l'éminence grise, qui refuse de commenter son départ forcé, ait éprouvé lui aussi les pires difficultés à suivre le rythme.