Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Métropole de Lyon : LREM retire son investiture à Gérard Collomb après son ralliement à la liste LR

-
Par , France Bleu, France Bleu Isère

LA République en Marche a décidé vendredi de retirer son investiture à Gérard Collomb dans le cadre des élections métropolitaines à Lyon. Ce retrait s’applique également à tous les candidats lyonnais qui décideraient de s’engager dans la même alliance avec Les Républicains.

Gérard Collomb, maire de Lyon et candidat à la présidence de la Métropole de Lyon, et François-Noël Buffet (candidat LR à la métropole de Lyon) lord d'une conférence de presse commune le 28 mai 2020
Gérard Collomb, maire de Lyon et candidat à la présidence de la Métropole de Lyon, et François-Noël Buffet (candidat LR à la métropole de Lyon) lord d'une conférence de presse commune le 28 mai 2020 © Maxppp - Maxime JEGAT

La République en marche a retiré vendredi son investiture à Gérard Collomb pour le second tour des municipales à Lyon, au lendemain de l'accord de l'ex-ministre avec la droite locale, a indiqué le mouvement présidentiel dans un communiqué. "La commission nationale d'investiture dénonce la décision de Gérard Collomb et de Yann Cucherat de s'allier avec Laurent Wauquiez, Etienne Blanc et François-Noël Buffet", souligne LREM, qui prévient qu'une décision similaire s'appliquera à "l'ensemble des candidats dans les arrondissements lyonnais et les circonscriptions de la métropole qui décideraient de s'engager à leur tour dans ce schéma d'alliance".

"Une ligne rouge" et une guerre interne à LREM

Un retrait d'investure fait suite au désistement, jeudi, de Gérard Collomb de la course à la présidence de la métropole de Lyon en faveur du candidat LR Jean-Noël Buffet. Dans un communiqué, Stanislas Guérini, délégué général de La République en Marche, a estimé jeudi que le maire de Lyon avait "franchi une ligne rouge" en s'alliant avec Les Républicains en vue du second tour des municipales et métropolitaines à Lyon. Stanislas Guérini dénonce également la stratégie de la division à Lyon, la lutte fratricide qui a opposé ces derniers mois Gérard Collomb à son ancien adjoint David Kimelfeld. Maire de Lyon de 2001 jusqu'à son départ pour le ministère de l'intérieur, Gérard Collomb avait en effet récupéré les clefs de l'hôtel de ville à son retour en 2018. Mais il avait dû se résigner à laisser en place son successeur à la métropole, David Kimelfeld.

"Je l’affirme clairement : nos valeurs seront toujours plus importantes que quelques sièges dans un conseil municipal. Nous ne les troquerons jamais contre un mandat." - Stanislas Guérini, délégué général de La République en Marche

Depuis le début de la semaine, les mains tendues entre Gérard Collomb et François-Noël Buffet se multipliaient, ce dernier en appelait d'ailleurs sur les réseaux sociaux au rassemblement avec Gérard Collomb (et David Kimelfeld) autour d'un "programme commun".

"Je pense que dans cette attitude, il se perd lui-même. Je sais ce que Gérard Collomb a apporté à La République en Marche et à Lyon. Je considère que c'est une mauvaise nouvelle politique pour lui comme pour nous." - Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu