Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Métropole Rouen Normandie : Yvon Robert seul candidat pour remplacer Frédéric Sanchez

Le maire de Rouen est le seul socialiste à s'être déclaré ce lundi pour succéder à Frédéric Sanchez, nommé consul de France à Québec. Yvon Robert devrait être élu début septembre, pour un mandat de seulement six mois. Laurent Bonnaterre, maire de Caudebec-les-Elbeuf, ne sera pas candidat.

Yvon Robert était déjà premier vice-président de la Métropole
Yvon Robert était déjà premier vice-président de la Métropole © Maxppp - Vincent Isore

Rouen, France

Après l'annonce vendredi du départ de l'actuel président de la Métropole, Frédéric Sanchez, pour le poste de consul général à Québec, le Parti socialiste de Seine-Maritime avait laissé jusqu'à ce lundi matin à 9 heures pour que les candidats à la succession se déclarent. Finalement, un seul candidat s'est déclaré, le maire de Rouen Yvon Robert, âgé de 69 ans et qui a déjà annoncé qu'il ne se représentera pas aux municipales en mars prochain.

Sur France Bleu Normandie, il déclarait vendredi  "Il y a 6 mois d'intérim à assurer, et comme 1er vice-président je suis candidat au nom du PS qui est le socle de la majorité métropolitaine".

Yvon Robert en poste jusqu'aux municipales de mars 2020

Seul candidat, Yvon Robert sera élu début septembre, après le départ de Frédéric Sanchez. Sa candidature est soutenue par le PS - mais aussi par la droite et le centre- et devra être approuvée par les militants socialistes lors d'un vote dont le résultat ne fait aucun doute.

« Yvon Robert est un élu expérimenté et rassembleur, qui a l’intérêt général chevillé au corps et dont l’engagement politique est intégralement consacré au développement local. Le vote des militant-e-s permettra de lui apporter notre soutien collectif et de dire notre attachement au travail engagé, qui doit être poursuivi avec volonté et sérénité », explique dans un communiqué publié ce lundi, Nicolas Rouly, Premier Secrétaire Fédéral du PS 76.

Très proche de Frédéric Sanchez - à la différence d'Yvon Robert - Laurent Bonnaterre, maire de Caudebec-les-Elbeuf n'a finalement pas candidaté. L'élu est très amer contre le PS et le mode de désignation imposé par le parti "Ils ont dit qu'il fallait quelqu'un d'âgé et sans perspective politique mais pourquoi ? Je ne comprends pas cette méthode resserrée. On veut faire voter les militants mais ils sont de moins en moins nombreux et pas forcément représentatifs de la société française et donc ce sont les jeux d'appareil qui vont faire la présidence de la métropole".

Mais l'avantage de cette candidature d'Yvon Robert permet à tous les candidats déclarés ou quasiment à la mairie de Rouen (Nicolas Mayer-Rossignol, Jean-Louis Louvel voire Marine Caron ou Sarah Balluet) de s'organiser, de créer des alliances et de préparer l'élection du président de la métropole au printemps 2020.