Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des autocollants en forme de croix gammées placardés sur la permanence de Richard Lioger à Metz

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Samedi, la permanence de Richard Lioger, député LREM et candidat aux municipales à Metz, a été recouverte d'autocollants en forme de croix gammées. Il dénonce "des méthodes ignobles et antidémocratiques".

Des autocollants faisant référence au nazisme placardés sur la permanence du député LREM et candidat aux municipales à Metz, Richard Lioger.
Des autocollants faisant référence au nazisme placardés sur la permanence du député LREM et candidat aux municipales à Metz, Richard Lioger. - DR / Compte Twitter de R. Lioger

Le candidat aux municipales à Metz et député LREM, Richard Lioger a dénoncé samedi sur son compte Twitter : "des méthodes ignobles et antidémocratiques", après que sa permanence, située dans le centre-ville de Metz, a été recouverte d'autocollants en forme de croix gammées, référence au nazisme.

"Je ne me laisserai pas impressionner".

"Notre ville vaut mieux que ces ennemis de la République", ajoute Richard Lioger sur Twitter. La devanture de la librairie Hisler-Even, où le candidat était venu samedi dédicacer son livre, a également été recouverte d'autocollants similaires.

Les enseignants dénoncent une "récupération calomnieuse"

Dans un post sur l'une de ses pages Facebook, Richard Lioger établissait un lien entre l'apparition de ces autocollants et la présence dans la libraire de plusieurs enseignants opposés à la réforme des retraites venus l'interpeller sur le sujet. 

Un parallèle que le groupe d'enseignants qui se dit "hors des syndicats" dénonce et qualifie de "récupération inadmissible et calomnieuse" de la part du député de la majorité présidentielle. Les professeurs indiquent dans un communiqué commun adressé à France Bleu Lorraine qu'ils "se réservent le droit de donner toutes suites qu'ils jugeront utiles aux propos incitant à la haine de Monsieur Richard Lioger." 

"Richard Lioger est également enseignant", écrit le groupe, "à ce dernier titre, il ne saurait méconnaître les revendications de tous les enseignants de France, car ceux-ci sont bien au premier rang des salarié.e.s qui ont à perdre avec la réforme des Retraites initiée par le Gouvernement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu