Politique

A Metz, Marine Le Pen répond à Manuel Valls : "des propos méprisants pour nos électeurs"

France Bleu Lorraine Nord lundi 9 mars 2015 à 18:01

Marine Le Pen, présidente du Front national
Marine Le Pen, présidente du Front national © MaxPPP

De passage à Metz, Marine Le Pen a répondu ce lundi à Manuel Valls qui a dit son angoisse de voir le Front national arriver en tête au 1er tour des départementales. Pour la présidente du FN, le Premier ministre méprise les électeurs frontistes. Elle a apporté également son soutien au maire FN d'Hayange, dont l'élection pourrait être invalidée.

Marine Le Pen en confiance pour les départementales. Elle l'a dit ce lundi 9 mars à Metz, alors que le parti d'extrême-droite est donné par plusieurs sondages en tête au 1er tour des départementales, devant l'UMP et le PS. La présidente du Front national était au centre des congrès de Metz Métropole pour une conférence de presse suivie d'une rencontre avec les 54 candidats du front national pour les départementales en Moselle. Marine Le Pen a commencé sa conférence de presse en abordant le débat national, elle a répondu longuement à Manuel Valls qui a dit dimanche son angoisse de voir le front national arriver en tête au 1er tour des départementales. Pour la présidente du front national, le Premier ministre méprise les électeurs frontistes : "J'ai trouvé les propos du Premier ministre très méprisants à l'égard des électeurs du Front national. C'est une phraséologie violente qui vise à nier le pluralisme politique" .Marine Le Pen a également apporté son soutien au seul maire FN de Moselle, Fabien Engelmann, candidat également aux départementales. Même s'il a fait appel de l'invalidation de son élection par le tribunal administratif à cause d'irrégulatités dans ses comptes de campagne et même si ses décisions de maire ont fait couler beaucoup d'encre, quand il a repeint par exemple des wagons des mines en bleu-blanc-rouge ou qu'il a écarté 3 de ses adjoints. "Des questionnements portent sur la campagne mais pas sur la gestion de la ville. Moi, ce que j'en sais, c'est que les habitants d'Hayange sont assez contents de leur maire", a précisé Marine Le Pen.

Ces départementales seront des élections "fondamentales" a dit également Marine Le Pen, pour que son parti déploie des élus sur tout le territoire. Mais sur des questions locales, la présidente du Front national n'a pas voulu entrer dans les détails, comme sur la question des frontières et des frontaliers , sans préciser comment fonctionneraient les filtres aux frontières si les contrôles étaient rétabli dans l'optique de la suppression en Europe de l'espace Shengen (libre-circulation des biens et des personnes), sachant que 75.000 Lorrains se rendent chaque jour au Luxembourg pour travailler.

Partager sur :