Politique

Metz Métropole : Dominique Gros candidat à la présidence

Par Cédric Lang-Roth , France Bleu Lorraine Nord jeudi 10 avril 2014 à 7:00

Dominique Gros
Dominique Gros © Maxppp

Le maire de Metz a dévoilé ce mercredi sa candidature. Il met en avant sa visibilité nationale et ses projets pour l'agglomération messine. Tout en saluant le bilan du président sortant, Jean-Luc Bohl, candidat à sa propre succession. Troisième candidate déclarée, Françoise Grolet, élue FN au conseil municipal de Metz.

Le maire de Metz le précise tout de suite, il n'est "qu'un maire parmi les maires ". Sous-entendu : cette candidature doit s'inscrire pour le bien de tous. Dans sa lettre d'intention, expédiée ces derniers jours à tous les conseillers communautaires, il affirme vouloir se battre pour l'attractivité économique de l'agglomération messine.

Pas "d'impérialisme" messin sur l'agglomération

Parmi ses projets, la création d'une grande agence chargée du tourisme, qui regrouperait l'office de tourisme de Metz et Metz Métropole Développement. L'avenir de la BA 128 de Marly-Frescaty fait aussi partie des chantiers qu'il veut mener. Il annonce par exemple vouloir y implanter une grande centrale photovoltaïque. Quant aux transports, sa grande marotte, Dominique Gros veut améliorer encore leur performance. Il prône enfin un rapprochement ciblé avec Nancy, notamment dans le domaine culturel, pour créer un grand pôle lyrique et symphonique qui regrouperait l'Opéra National de la capitale de Meurthe-et-Moselle et l'Orchestre National de Lorraine, basé à Metz.

Mais la crainte de certains élus communautaires, c'est que la ville de Metz prenne le pouvoir au sein de Metz Métropole. Une crainte déminée par le candidat Gros : "si je voulais commencer une carrière de dictateur, j'aurais commencé bien tard. Les élus de Metz Métropole savent très bien qu'il n'y a aucune sorte d'impérialisme de la ville de Metz sur l'agglomération. Au contraire, nous travaillons bien ensemble et nous avons besoin les uns des autres ."

GROS CANDIDAT A METZ METROPOLE Son

"Pas envie de faire de la politique politicienne" — Jean-Luc Bohl, président sortant

L'idée générale de cette candidature, c'est donc de faire consensus . Et en aucun cas de s'inscrire contre quelqu'un. D'ailleurs, le maire de Metz salue le bilan de Jean-Luc Bohl, le président sortant. Les deux hommes ont travaillé en très bonne entente pendant le précédent mandat, malgré leurs divergences politiques. Et la candidature de Dominique Gros, dans les faits, ne surprend pas le maire UDI de Montigny-lès-Metz :

"Chacun prend ses responsabilités. Moi j'ai pensé pouvoir continuer dans l'intelligence collective que j'avais souhaitée durant le mandat qui vient de s'écouler. Dominique Gros a peut-être à cœur de promouvoir les idées du parti politique auquel il appartient. Moi, je n'ai pas envie de faire de la politique politicienne, je me situe vraiment dans l'intérêt général. "

présidence metz métropole 2

En fait, Dominique Gros réclame un changement de personne . Il met également en avant ce qu'il appelle sa visibilité nationale, et les entrées dont il disposerait dans certains ministères. Et le maire de Metz de préciser qu'il y a 6 ans, alors qu'il était déjà candidat, il n'avait échoué que de 8 voix à décrocher cette fameuse présidence de l'agglomération.