Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Laurent Garcia, le maire de Laxou se lance dans la bataille des législatives en Meurthe-et-Moselle

vendredi 23 septembre 2016 à 6:42 Par Mathieu Barbier, France Bleu Sud Lorraine

C'est une info France Bleu. Le maire de Laxou, Laurent Garcia, annoncera ce samedi matin sa candidature aux élections législatives dans la 2e circonscription de Meurthe-et-Moselle. La grande bagarre entre poids lourds locaux s'annonce tendue.

Laurent garcia Maire de Laxou
Laurent garcia Maire de Laxou

Laxou, France

Ambitieux, Laurent Garcia l'a toujours été.  En 2008, il enlève la mairie de Laxou à Claude Guillerme, qui l'avait pourtant pris sous son aile.  En 2014, avec une candidature dissidente à droite, il écrase la concurrence. Réélu triomphalement, vice-président du Grand Nancy, chargé des transports, Laurent Garcia se lance dans un nouveau défi : les législatives 2017. Risqué pour certains, suicidaire pour d'autres. Et pour cause, face à lui, deux poids lourds locaux.

Deux poids lourds face à Laurent Garcia

Le député sortant tout d'abord. Le député-maire socialiste de Tomblaine, Hervé Féron est parfaitement implanté et apprécié. L'élu a pris très tôt ses distances avec François Hollande. Il pourrait donc échapper à une éventuelle vague bleue.

Autre adversaire de taille : Valérie Debord. Battue en 2012, la candidate Les Républicains veut sa revanche.  La vice-présidente du conseil régional rêve d'un retour à l'Assemblée et bien plus encore.  En cas d'accession à l'Elysée de Nicolas Sarkosy, Valérie Debord deviendrait ministrable. Mais difficile d'avoir deux femmes ministres d'une même région. Entendez par là que Nadine Morano suivra de près cette élection. L'ancienne ministre n'a pas digéré le traitement qui lui a été réservé pendant les régionales, avec son exfiltration, remplacée manu militari par une certaine Valérie Debord.  Laurent Garcia pourrait en coulisse trouver, sait-on jamais, une alliée de circonstance.