Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections municipales sur France Bleu Pays de Savoie

Michel Dantin lance sa campagne pour rester maire de Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

ENTRETIEN - L'homme qui a pris la capitale de la Savoie en 2014 est bien décidé à conserver la mairie de Chambéry. Il ira jusqu'au bout malgré ses soucis de santé.

Michel Dantin
Michel Dantin © Radio France - Christophe Van Veen

Chambéry, France

Michel Dantin a officiellement lancé sa campagne pour sa réélection en mars prochain. Son slogan : "Aimer Chambéry, c'est agir avec vous !"   La première réunion publique a eu lieu avec ses soutiens, à Chambéry ce jeudi soir, salle de Mérande. 

Fier de son bilan. Fier de ces chantiers qui transforment la ville : la gare, la future piscine, le centre Malraux rénové, le futur stade de rugby. Plaidoyer pro domo de rigueur. Le maire est d'attaque.  

Le sortant avait prévu de faire du porte-à-porte dès la semaine prochaine, mais il sera à nouveau opéré d'un œil ce vendredi. Il devrait à nouveau disparaître de la cité des Ducs durant quelques semaines. Les complications médicales ont retardé sa rentrée politique mais ne l'empêcheront pas quoi qu'il arrive de se présenter en mars, il l'a assuré à notre micro.  

L'économie, la sécurité et le réchauffement climatique seront les trois grands axes d'un programme qui ne sera présenté dans le détail qu'en janvier prochain.  Extraits de sa conférence de presse. 

Développement économique

"Le développement économique avec le tourisme. Le redressement de la Ville se voit mieux depuis l'extérieur. Il se dit à Lyon que Chambéry est la ville où il faut investir en Rhône Alpes ! Nous avons beaucoup travaillé pour résorber la dette de la ville. Elle est passée de 2.100 euros par habitant à 1.740 euros. Le nombre de touristes a doublé. Et nous allons continuer."

La promesse de campagne 2014 non tenue

"J'avais promis que je n'augmenterai pas les impôts. Juste derrière il y a eu le problème avec le Franc Suisse qui a fait grimper la dette. Et Manuel Valls qui gèle les dotations de l'Etat."

Michel Dantin, tout Vert ?

"Comme je n'ai pas l'étiquette des Verts, ça paraît suspect que je m'en occupe. Il y a eu la polémique avec les quatre arbres coupés à la gare. Or je me suis toujours préoccupé de l'environnement. Que ce soit la propreté du lac du Bourget ou la qualité de l'air, je n'ai rien à prouver. Nous allons créer des zones d'ombre avec des permis de végétaliser, pour faire face aux pics de chaleur. Et je dévoilerai prochainement mon bilan en matière de plantation d'arbres. Certains vont avoir des surprises !"

Social

"Je retiens du mouvement des Gilets Jaunes qu'ils nous ont rappelé que l'argent contribue au bonheur. Nous devons faire des efforts pour améliorer le niveau de vie des Chambériens." 

Vroum, vroum...

"Le stationnement et le nouveau plan de circulation... je sais qu'il s'agit des principales critiques qui remontent de notre grand sondage de la population - 750 réponses. Jean-Luc Rigaud, le maire d'Annecy, m'avait dit : "Tu as du courage. Moi, j'ai changé le plan de circulation il y a sept ans et j'en prends plein la gueule sept ans après". Changer les mentalités prend du temps." 

Thierry Repentin, Christian Saint-André, les adversaires déclarés

"Thierry Repentin. La dernière fois il y avait un poids lourd du parti socialiste que j'ai détrôné. Je l'ai battue. Thierry Repentin a été ministre socialiste de François Hollande. Il fallait bien que le parti socialiste, ou ce qu'il en reste, ait un candidat. Je n'ai pas d'autres commentaires. Je le respecte de la même manière qu'il me respecte. Ceux qui se sont affichés sont des gens qui sont dans la politique depuis longtemps. Les Chambériens n'ont pas de surprise."

Sans étiquette ? 

"J'ai été député pour Les Républicains. Je ne m'en cache pas. Mais en 2014, seuls huit membres de ma liste étaient encartés. Cette fois, aussi, la société civile sera majoritaire."

La santé ?

"Certes, j'ai été moins visible, mais je travaillais depuis chez moi. Je ne cache pas mon handicap. Les Chambériens, à travers de nombreux témoignages de soutien, me maintiennent leur confiance. J'allais mieux la semaine dernière, mais les choses se sont dégradées, je dois être à nouveau opéré. J'ai une bonne équipe et comme je n'habite pas sur la lune, elle me rendra visite. Si par malheur on ne parvenait pas à sauver mon œil malade, je rappelle que 6 % de la population vit avec un seul œil. Et donc, si l'on peut dire, j'aurai toujours les Chambériens à l'oeil.  ( rires) 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu