Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Michel Destot ou Olivier Noblecourt ? Les adhérents trancheront le 8 décembre

-
Par , France Bleu Isère

Olivier Noblecourt a déposé sa candidature à l'investiture pour représenter le parti socialiste aux législatives de juin 2017, sur la trioisième circonscription. Mais pour cela, il doit éliminer celui qui lui a fait confiance pendant 15 ans.

Michel Destot pour un 7ème mandat ?
Michel Destot pour un 7ème mandat ? © Maxppp - Ch Petit-Tesson

Grenoble, France

Olivier Noblecourt a été l'assistant parlementaire de Michel Destot, en 1997, puis son directeur de Cabinet de 2001 à 2008, puis l' adjoint au maire de 2008 à 2014n chargé du social et vice-président du CCAS de Grenoble. A 40 ans, le fils spirituel franchit le Rubicon, pour défier Michel Destot, député de Grenoble depuis 1988, sans interruption. Ce dernier brigue un septième mandat.

Michel Destot est ingénieur de formation. A 70 ans, il consacre tout son temps à la politique depuis 28 et son élection à l'assemblée en 1988. Olivier Noblicourt a 40 ans. Il est un pur produit du PS. Il n'a jamais eu d'autre métier que la politique, qu'il sert depuis 19 ans.

En 2012, Michel Destot avait laissé entendre qu'il laisserait son fauteuil de maire, à son 1er adjoint, Jérome Safar, battu en 2014 par Eric Piolle. Beaucoup de socialistes ont attribué une partie de l'échec aux atermoiements de l'ancien maire pour passer le relais. Michel Destot avait aussi laissé entendre qu'il laisserait son fauteuil de député, à son suppléant, Olivier Noblecourt. Ne voyant rien venir, ce dernier s'est résolu au combat.

Ce sont les adhérents du PS qui trancheront le 8 décembre

Déjà en mai 2012, Amar Thioune, un proche d'André Vallini avait voulu se présenter aux élections internes contre Michel Destot. Ce dernier avait fait intervenir François Hollande, tout juste élu président, pour que le trublion se retire. Michel Destot avait été investi par les militants, mais avec un taux de participation très bas. Un signe que les adhérents du PS voudraient du changement ?

Olivier Noblecourt - Maxppp
Olivier Noblecourt © Maxppp - Th Padilla
Choix de la station

France Bleu