Politique

Migrants : Perdriau à Wauquiez, "ça ne sert à rien de crier au loup"

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire samedi 24 septembre 2016 à 18:46

Laurent Wauquiez et Gael Perdriau lors d'un meeting pendant les régionales
Laurent Wauquiez et Gael Perdriau lors d'un meeting pendant les régionales © Maxppp - Maxppp

Le torchon brûle toujours entre le maire de Saint-Étienne et le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, malgré des images de bonne entente donnée en août dernier. C'est la question de la méthode de gestion des migrants qui oppose désormais Gaël Perdriau et Laurent Wauquiez.

Un nouvel épisode des dissensions entre Gaël Perdriau et Laurent Wauquiez. Dans une interview au "Monde", daté de dimanche-lundi (à lire ici, édition abonnés), le maire Les Républicains de Saint-Étienne estime que sur la question des réfugiés, "il faut des solutions, pas des pétitions".

Une réponse au président de la région, également président par intérim du parti Les Républicains. Laurent Wauquiez a lancé la semaine dernière une "pétition" pour dire "non à la création de jungles sur l'ensemble du territoire national". Dans cette interview, Gaël Perdriau fait le bilan de l'accueil de vingt réfugiés politiques à Saint-Étienne "Je n’ai jamais reçu le moindre courrier de riverain se plaignant de leur présence. Et quand on m’arrête dans la rue pour me parler de ce sujet, c’est plutôt pour me féliciter" pointe-t-il. Il y a un an, le maire de Saint-Étienne avait signé dans "Le Monde" un plaidoyer pour l’accueil des réfugiés politiques.

Il faut des solutions, pas des pétitions

Un an plus tard, Gaël Perdriau conclue dans "Le Monde" : "Ça ne sert à rien de hurler avec les loups. Ce n'est pas en traitant les migrants en masse que nous pourrons avancer". Les deux hommes sont opposés dans la primaire à droite : Gaël Perdriau soutient Bruno Le Maire et Laurent Wauquiez reste fidèle à Nicolas Sarkozy.

→ Lire aussi - Accueil de migrants en Auvergne-Rhône-Alpes : pour le préfet de la Loire, Laurent Wauquiez "attise les peurs"

→ Lire aussi - Wauquiez accusé de clientélisme avec les chasseurs d'Auvergne-Rhône-Alpes

Partager sur :