Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Militants syndicalistes et retraités : à Limoges le grand débat national les laisse sceptiques

lundi 14 janvier 2019 à 18:57 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

C'est ce mardi que débute le grand débat national destiné à apaiser la colère des gilets jaunes. Mais le plus grand nombre de citoyens va pouvoir y participer; c'est ce que souhaite le gouvernement mais à Limoges où est née la CGT ce grand débat chez certains syndicalistes est loin de convaincre.

Les 4 thèmes du grand débat national ont été dévoilés par Emmanuel Macron dimanche soir
Les 4 thèmes du grand débat national ont été dévoilés par Emmanuel Macron dimanche soir © Maxppp - Alexandre Marchi

Limousin, France

Raymond, 68 ans, milite à la CGT retraités à Limoges. Il ne partage pas la manière d'agir des gilets jaunes même si sa situation en tant que retraité a souvent été décrite sur les ronds points "J'ai travaillé un demi siècle je subis comme tout le monde la CSG , on m'a retiré l'allocation personnalisée au logement et je vois que ma retraite fait le yoyo" explique t-il. Mais ce n'est pas pour autant qu'il participera au grand débat national. Après avoir parcouru la lettre d'Emmanuel Macron il s'est fait son opinion : "ça va être ciblé dans le sens que monsieur Macron veut"

"Ce débat atteint un niveau de nullité que je n'ai jamais vu" le responsable de la CGT retraités en Haute-Vienne

Gérard Iffrig pour sa part est à la tête de la CGT retraités en Haute-Vienne. Lui non plus n'a pas l'intention de participer à ce grand débat national et pour cause..."Je n'y crois pas du tout c'est pour nous endormir, le pouvoir d'achat des retraités on n'en parle même pas, c'est d'un niveau de nullité que personnellement je n'ai jamais vu c'est lamentable et c'est mal parti". Et son camarade syndiqué, Claude, lui aussi retraité ajoute : "les dés sont pipés". Tous deux ne font partie non plus des gilets jaunes dont ils jugent les revendications illisibles.

A la CFDT on se montre beaucoup plus confiant

A la CFDT on se dit au contraire favorable à ce débat et aux 4 thèmes qui ont été retenus. Des thèmes sur lesquels nous avons l'habitude de débattre explique jean Paul Parot, le haut-viennois désormais secrétaire général de la CFDT en Nouvelle Aquitaine. "Nous on est prêt, on a une opportunité et on va la saisir mais il ne faut pas que ça devienne un débat fourre tout" La cfdt qui espère, au terme de ce grand débat national, peser sur les décisions qui seront prises. 

Pour organiser ce grand débat localement des référents départementaux ont été nommés. En Haute Vienne, il s'agit de Georges SALAÜN , sous-préfet et directeur de cabinet du préfet ; Et en Corrèze c'est le sous préfet de Tulle et secrétaire général de la préfecture Eric ZABOURAESS.