Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mineurs isolés : l'inquiétude du président du département de la Mayenne Olivier Richefou

-
Par , France Bleu Mayenne

En 2018 le conseil départemental de la Mayenne a pris en charge l'accueil de 270 mineurs non accompagnés. Un chiffre qui inquiète le président Olivier Richefou

Olivier Richefou le président du conseil départemental de la Mayenne
Olivier Richefou le président du conseil départemental de la Mayenne © Radio France - Marion Dambielle-Arribagé

Les mineurs isolés inquiètent Olivier Richefou. Inquiétude exprimée ce lundi par le président du conseil départemental lors du débat d'orientation budgétaire 2019. 270 jeunes non-accompagnés ont été pris en charge en 2018 en Mayenne et leur nombre devrait augmenter l'année prochaine. Il y a quatre ans ils étaient une quarantaine. Ce nombre a donc explosé en raison des différentes crises migratoires. 

"Il y des journées où cinq mineurs arrivent. Nos services sont à nouveau débordés. Il nous faut plus d'un mois pour analyser les situations et pendant ce temps-là nous devons abriter ces jeunes car nous avons un traitement extrêmement social et respectueux. Nous les logeons, nous les nourrissons, nous les habillons et nous faisons en sorte qu'ils soient traités le plus humainement possible. En revanche ce nombre devient insupportable. Et on nous annonce l'an prochain une forte progression. D'une année sur l'autre nous serions passés de 25 mille à 40 mille jeunes non-accompagnés, tout ça à la charge des départements"

L'an prochain l'État s'est engagé à augmenter sa prise en charge de 14% à 17% en soutien aux départements. "Cela veut dire que 83% des dépenses restent à la charge des contribuables mayennais" continue Olivier Richefou. D'après le président du conseil départemental de la Mayenne, la prise en charge d'un jeune non-accompagné coûte 40 mille euros par an. Pour faciliter l'identification de ces mineurs et leurs demandes, un fichier centralisateur verra le jour au niveau national à partir de janvier 2019.

Olivier Richefou le président du conseil départemental de la Mayenne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess