Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Mireille d'Ornano, eurodéputée : "Si je suis exclue du Front national, ce n'est pas grave"

lundi 2 mai 2016 à 9:07 Par Xavier Demagny, France Bleu Isère

C'est un Front national divisé qui a rendu hommage à Jeanne d'Arc, dimanche 1er mai, à Paris. Marine Le Pen d'un côté, son père, fondateur du parti, de l'autre. L'eurodéputée grenobloise Mireille d'Ornano a elle choisi d'être aux côtés de Jean-Marie Le Pen.

L'eurodéputée, élue d'opposition grenobloise, Mireille d'Ornano.
L'eurodéputée, élue d'opposition grenobloise, Mireille d'Ornano. © Maxppp -

Grenoble, France

C'est de nouveau l'affrontement entre Jean-Marie et Marine Le Pen au Front National. Hier, pour le traditionnel hommage à Jeanne d'Arc qu'organise le parti chaque année pour le 1er mai, le père et la fille ont organisé deux rassemblements différents.

L'eurodéputée grenobloise Mireille d'Ornano était aux côtés du fondateur du parti frontiste, tout comme Marie-Christine Arnautu et Bruno Gollnisch, ces derniers étant membres du bureau politique. Mireille d'Ornano assume son choix, même si la présidente du FN ne l'a pas vraiment apprécié : "J'ai été depuis 30 ans aux côtés de Jean-Marie Le Pen, je lui dois une gratitude et une loyauté. J'ai été sur sa liste aux européennes et je ne le voyais pas ne pas être accompagné des anciens".

REECOUTER | "Je suis fidèle à Jean-Marie Le Pen" (Mireille d'Ornano)

"Marine connait mon engagement à son égard"

"Je crois que mon geste n'a pas été compris. Marine ne peut pas dire que je ne suis pas pour elle, je l'ai tout de suite soutenue à la présidentielle, elle connait mon engagement à son égard", explique Mireille d'Ornano.

L'eurodéputée dit ne pas craindre une sanction, alors que le bureau politique du parti se réunit à Paris, ce lundi. "Si je dois être exclue, ce n'est pas grave. Pour moi c'est la fidélité à cet homme qui a tout donné de sa vie au Front national. Sinon, je pourrais faire autre chose."

"Le FN est en marche vers la victoire"

Pour la présidentielle, Mireille d'Ornano ne pense pas que Jean-Marie Le Pen soit gênant. "Dans tous les cas le FN est en marche vers une victoire, dit-elle. Mais Marine parle de France apaisée. Je pense qu'il faut aussi parler du FN apaisé et notre initiative n'aurait pas du poser problème."

Quand le fondateur du parti explique qu'il pense que la candidature de sa fille est perdue d'avance, Mireille d'Ornano rétorque qu'elle n'est pas d'accord : "C'est un père qui souffre de la situation mais c'est un problème de famille dans lequel je ne n'entrerai pas". Et une candidature de Jean-Marie Le Pen ? "Non ça n'a pas de sens" dit-elle.

RECOUTER | Mireille d'Ornano, dans le coup de fil de l'actu