Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Mise en examen de Richard Ferrand : "La tradition est de démissionner" dit la députée du Tarn-et-Garonne Sylvia Pinel

-
Par , France Bleu Occitanie

La députée (PRG) Sylvia Pinel était l'invitée de France Bleu Occitanie ce jeudi 12 septembre. Elle a réagi à la mise en examen de Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, soupçonné de prise illégale d'intérêts.

Sylvia Pinel, députée du Tarn-et-Garonne (sur Franceinfo en 2016)
Sylvia Pinel, députée du Tarn-et-Garonne (sur Franceinfo en 2016) © Radio France - Jean-Christophe Bourdillat

Tarn-et-Garonne - France

La mise en examen de Richard Ferrand, le président LREM de l'Assemblée nationale fait réagir. 

IL a été entendu à Lille pour "prise illégale d'intérêts" dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne.  La justice s'interroge après que les Mutuelles de Bretagne, qu'il dirigeait à l'époque, ont décidé en 2011 de louer des locaux commerciaux appartenant à sa compagne. 

La "macronie fait bloc"

Richard Ferrand conteste toute irrégularité et refuse de démissionner du perchoir. Il s'est dit "déterminé à poursuivre (sa) mission" à la tête de l'Assemblée"

Cette affaire l'avait déjà obligé à quitter le gouvernement en juin 2017 alors qu'il venait d'être nommé ministre de la Cohésion des territoires.

Le président Emmanuel Macron maintient "toute sa confiance" en M. Ferrand, a dit la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.  

"La tradition est de démissionner"

Mais tout le monde n'a pas le même avis, loin de là.

Sylvia Pinel, députée PRG du Tarn-et-Garonne était l'invitée de France Bleu Occitanie ce jeudi 12 septembre. "C'est choquant qu'il ne veuille pas démissionner, par rapport à d'autres affaires récentes", dit-elle, faisant référence à la démission de l'ex ministre de la Transition écologique, François de Rugy, soupçonné d'avoir organisé de fastueux dîners avec l'argent du contribuable.

"La tradition quand un responsable politique est mis en examen c'est qu'il démissionne de ses responsabilités. Je vois que là encore le "nouveau monde" déroge à la règle" —Sylvia Pinel, députée PRG du Tarn-et-Garonne

REVOIR l'interview de Sylvia Pinel :

Sylvia Pinel a par ailleurs longuement discuté avec les auditeurs de France Bleu Occitanie sur le sujet de la loi bioéthique, puisqu'elle fait partie de la commission spéciale qui a adopté dans la nuit l'article 1 du projet de loi sur l'extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires.

REECOUTEZ l'interview intégrale de Sylvia Pinel :

Sylvia Pinel était l'invitée de France Bleu Occitanie ce jeudi 12 septembre à 8h15

Choix de la station

France Bleu