Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Mise en examen de Richard Ferrand : Sonia Krimi ne veut "pas tirer sur une ambulance"

-
Par , France Bleu Cotentin

Richard Ferrand a été mis en examen cette nuit pour prise illégale d'intérêt. La justice soupçonne le président de l'assemblée nationale d'avoir profité de sa position de Directeur générale des Mutuelles de Bretagne pour favoriser sa compagne.

Sonia Krimi députée LREM de la Manche
Sonia Krimi députée LREM de la Manche © Maxppp - Alexis Sciard

Manche, France

Emmanuel Macron conserve "toute sa confiance" en Richard Ferrand, c'est ce qu'a indiqué tout à l'heure la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye tout comme Gilles Le Gendre, le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale. Dans un communiqué Richard Ferrand lui entend je cite "poursuivre  sa mission", pas de démission donc en vue. Il a été mis en examen cette nuit pour prise illégale d'intérêt. La justice le soupçonne d'avoir profité de sa position de Directeur générale des Mutuelles de Bretagne pour favoriser sa compagne dans l'acquisition d'un bien immobilier à Brest. Le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure et le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan appellent à la démission de Richard Ferrand. Réaction ce matin de la député LREM de la Manche Sonia Krimi : "je n'aime pas tirer sur une ambulance, chacun se déterminera selon sa conscience. Etre exemplaire en politique c'est la seule manière de convaincre nos compatriotes. je ne suis pas à sa place si à sa place j'étais convaincue que je détiens la vérité et que je n'ai rien fait je ne démissionnerais pas mais si je considère que ma conscience n'est pas tranquille je démissionnerais mais encore une fois je en suis pas à sa place et je n'aime pas tirer sur une ambulance".   

Choix de la station

France Bleu