Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mobilisation à Ajaccio pour l’amnistie des prisonniers corses

-
Par , France Bleu RCFM, France Bleu
Ajaccio, France

5.000 personnes ont manifesté, samedi 24 septembre, dans les rues d’Ajaccio, derrière une seule banderole sur laquelle était inscrit "Amnistia".

Une seule banderole, un seul mot d'ordre : "Amnistia"
Une seule banderole, un seul mot d'ordre : "Amnistia" © Radio France - Marion Galland

L’associu Sulidarità appelait à manifester ce samedi à Ajaccio. La manifestation visait à réclamer l’amnistie et le rapprochement des prisonniers corses. Un appel à battre le pavé largement relayé ces derniers jours par différentes associations, syndicats, artistes et autres politiques de tous bords. 5.000 personnes ont ainsi sillonné Ajaccio, de la gare à la place du Diamant, en passant par la préfecture de Corse. Une mobilisation parfaitement réussie selon les organisateurs.

5.000 personnes manifestent pour l'amnistie des prisonniers corses
5.000 personnes manifestent pour l'amnistie des prisonniers corses © Radio France - Marion Galland

"Soyons dignes, Paris nous regarde", avaient affirmé les organisateurs au départ du cortège. La manifestation s’est déroulée sans le moindre accroc. "Paris a vu de quoi nous étions capables", ont assuré pour conclure ces mêmes organisateurs. Les familles des détenus espèrent que les choses vont désormais bouger.

Témoignage de Claudia Peretti, dont l'un des membres de la famille est en détention préventive depuis novembre 2013

Choix de la station

À venir dansDanssecondess