Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Mobilisation contre les violences faites aux femmes à Perpignan

-
Par , France Bleu Roussillon

Entre 400 et 500 personnes ont marché dans les rues de Perpignan ce samedi, pour dénoncer les violences faites aux femmes.

Le défilé a rassemblé entre 400 et 500 personnes
Le défilé a rassemblé entre 400 et 500 personnes © Radio France - Xavier Ponroy

Perpignan, France

Entre 400 et 500 personnes ont défilé ce samedi à Perpignan, à l'appel de plusieurs associations de défense des droits des femmes, comme un peu partout en France. La marche est partie de la gare pour rejoindre la place de la République. Sur les pancartes, des slogans chocs : "Ta main sur mon cul, c'est mon poing sur ta gueule", "Touche pas à mon périnée-oriental"... 

Dans les mots, même chose :  "Le machisme tue, pas le féminisme", "Féminicides partout, justice nulle part". 

Alors que le Grenelle des violences conjugales se terminera lundi, beaucoup ne sont pas convaincus par les premières mesures prévues. "Ce dont il y a surtout besoin, c'est d'argent" regrette une manifestante. 

"Il y a des progrès de fait" nuance Monique Hernandez, membre du collectif Droit des femmes 66. "Mais sans budget supplémentaire... Il est bien évidemment nécessaire de renforcer la répression, mais selon nous, _il est encore plus important d'axer sur la prévention_. Avec pour cela des formations dans les services de police, de gendarmeries, pour les travailleurs sociaux et dans l'Education Nationale" souligne l'activiste.

Les mesures du gouvernement en la matière devraient être détaillées lundi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu