Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Mobilisations des gilets jaunes et des lycéens : pour François de Rugy, "il faut que les manifestations cessent"

vendredi 7 décembre 2018 à 20:12 Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan et France Bleu

"Il faut que les manifestations cessent" a twitté ce vendredi François de Rugy. Interrogé par France Bleu, le ministre de la Transition écologique estime que "maintenir les manifestations samedi, c'est sciemment prendre le risque des violences".

François de Rugy après le conseil des ministres du 5 décembre 2018
François de Rugy après le conseil des ministres du 5 décembre 2018 © Maxppp -

Nantes, France

Au détour d'un message de soutien sur Twitter adressé à deux Nantais roués de coups ce vendredi matin, devant le lycée Mandela de Nantes, par un groupe de jeunes, François de Rugy écrit : "il faut que les manifestations et les violences cessent". Interrogé par France Bleu Loire Océan, le numéro deux du gouvernement poursuit : "Avec le gouvernement, nous avons fait un geste fort (un recul de fait) qui correspond à la demande qui nous était faite et qui permet donc de travailler à une sortie de crise par le dialogue et la négociation".

Le ministre de la Transition écologique estime que "maintenir les manifestations samedi, c'est prendre sciemment le risque des violences. On sait que ces manifestations sont porteuses de violence. Et l'agitation lycéenne est clairement menée pour alimenter ce climat de tensions et de violences, il n'y a pas de revendications propres aux lycéens"

Cela signifie-t-il que toutes les manifestations doivent cesser partout en France, chez les lycéens et les "gilets jaunes" ? "C'est le plus sage en effet", répond l'ancien député LREM de Loire-Atlantique.