Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Yves Ugalde (UDI) : "Moi, ce n’est pas l’homme, ce sont les idées qui m’intéressent"

mercredi 8 mars 2017 à 9:20 Par France Bleu Pays Basque, France Bleu Pays Basque

Le bureau politique de l’UDI se dit prêt à rediscuter son soutien à François Fillon pour l'élection présidentielle. "Il faut, de temps en temps, avoir le sens des réalités politiques" déclare ce mercredi matin Yves Ugalde en direct sur France Bleu Pays Basque.

Yves Ugalde, candidat UDI sur la 5ème circonscription des Pyrénées Atlantiques
Yves Ugalde, candidat UDI sur la 5ème circonscription des Pyrénées Atlantiques © Radio France - Céline ARNAL

Pays Basque, Pyrénées-Atlantiques, France

Le bureau politique de l'UDI a défini sa position pour les prochaines échéances électorales. Pour les élections législatives, le parti centriste maintient son alliance avec les Républicains. Pour l'élection présidentielle, c'est plus flou. L'UDI dit attendre "des initiatives" de la part de François Fillon. Invité de France Bleu Pays Basque ce mercredi matin, Yves Ugalde assume.

"Il est question d’être efficace, en clair, d’être élu au service d’idées qui nous sont chères, martèle le candidat UDI sur la 5ème circonscription des PA. "Moi, ce n’est pas l’homme, ce sont les idées qui m’intéressent. Il faut faire fléchir François Fillon sur certains dossiers, et sur ce point-là, il y a des raisons d’être optimiste," assure le Bayonnais.

Les idées centristes reprennent une légitimité

Le centriste rappelle que son candidat à la base, c’était Alain Juppé pour la primaire de la droite mais c’est François Fillon que les électeurs ont choisi. Pour autant, il se veut optimiste, car, dit-il, "on est aujourd’hui dans une phase de négociations avec LR. Les idées centristes reprennent une légitimité dans le discours de François Fillon. Moi ce qui m’intéresse, ce sont les idées. Il faut que les idées évoluent, notamment celles sur l’Europe."

L’UDI ne risque-t-elle pas de se diviser ?

Certains membres de l’Union des Démocrates et Indépendants penchent clairement vers une candidature Emmanuel Macron. "Aucune famille politique n’échappe à la règle, modère Yves Ugalde. Il y a oui, un vrai débat interne reconnait l’adjoint au maire de Bayonne, qui assure savoir où sont ses idées … des idées centristes qui, par définition, ne vont pas vers l’homme qui a rédigé 80 % des discours de François Hollande" ( Emmanuel Macron, NDLR).

Et pour les législatives ?

Une soixantaine de circonscription aurait pourtant été donnée à l’UDI pour les législatives en échange d’une alliance pour la présidentielle, c’est ce qui se dit. Yves Ugalde s’en défend. Lui il assure que seules les idées comptent et il en veut pour preuve, que sur la 5ème circonscription, Sylvie Durruty devrait partir pour Les Républicains face à lui. Pas d’alliance donc entre les deux partis.

L'ITW en intégralité de Yves Ugalde