Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Mont-de-Marsan : Charles Dayot candidat à l'élection municipale l'an prochain

-
Par , France Bleu Gascogne

L'actuel maire de Mont-de-Marsan l'a confirmé ce vendredi. Il se présentera à l'élection municipale en 2020.

Charles Dayot a été élu maire de Mont-de-Marsan le 7 juillet 2017
Charles Dayot a été élu maire de Mont-de-Marsan le 7 juillet 2017 © Radio France - Valérie Mosnier

Mont-de-Marsan, France

Charles Dayot sera bel et bien candidat à la mairie de Mont-de-Marsan l'an prochain. "Il y a une sorte de doute à lever ou un secret de Polichinelle à faire tomber", avoue-t-il. "C'est vrai que la question m'a été posée, elle m'est posée de plus en plus. L'été arrive, et j'ai envie de passer un été tranquille", ajoute l'actuel maire de Mont-de-Marsan en souriant.

Ecoutez l'interview de Charles Dayot.

Il a pris les rênes de la ville en 2017 après l'élection de Geneviève Darrieussecq comme députée, avant d'être nommée secrétaire d'Etat. Et il a pris goût à cette fonction. "C'est un mandat extraordinaire", explique Charles Dayot, "c'est le maillon de la démocratie le plus en proximité avec les gens".

Il se frottera donc pour la première fois au suffrage universel. Mais "le suffrage universel, c'est ce qu'il y a de plus noble", assure Charles Dayot, même s'il concède que "c'est quelque chose qui devra aussi se travailler à travers un bilan, une prospective et puis la construction d'une équipe." 

Il compte réfléchir à son programme à partir de la rentrée prochaine. "On n'est pas encore dans les listes, les programmes, mais [...] je souhaite bien évidemment continuer ce projet six ans de plus." L'épreuve de l'élection en tout cas, ne l'effraie pas. "Me frotter aux petites gué-guerres, aux petites polémiques, ce ne sera pas nouveau puisqu'en étant maire et même adjoint, j'ai pu m'y frotter."

L'élection municipale aura lieu au printemps 2020.