Politique

Montbéliard : deux membres du FN condamnés pour abus de faiblesse lors des municipales de 2014

Par Hajera Mohammad, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu mardi 6 septembre 2016 à 16:50

Sophie Montel, eurodéputée FN, tête de listes pour les municipales à Montbéliard en 2014
Sophie Montel, eurodéputée FN, tête de listes pour les municipales à Montbéliard en 2014 © Maxppp -

La cour d'appel de Besançon a condamné ce mardi deux militants FN montbéliardais à 5 ans d'inéligibilité pour avoir inscrit une nonagénaire sur leur liste aux municipales 2014. Ils sont reconnus coupables d'abus de faiblesse, cette dame n'était "pas en mesure de comprendre le sens de sa démarche".

La cour d'appel de Besançon a condamné, mardi 6 septembre, le secrétaire départemental du FN dans le Doubs, Robert Sennerich, à cinq ans d'inéligibilité et 5.000 euros d'amende. Une de ses colistières, Catherine Piotrowski, est condamnée à la même peine d'inéligibilité et 2.000 euros d'amende. C'est une confirmation et même un alourdissement du jugement rendu en première instance, en juillet 2015. Le tribunal correctionnel de Montbéliard s'était limité à des sanctions financières.

Une nonagénaire inscrite sur la liste des candidats

Les deux frontistes sont reconnus coupables d'abus de faiblesse. La cour estime qu'ils ont abusé de la faiblesse d'une femme de 90 ans pour l'inscrire sur la liste FN des municipales à Montbéliard. Une liste dirigée par l'eurodéputée frontiste Sophie Montel, épouse de Robert Sennerich et proche de Marine Le Pen. La justice estime que la dame âgée n'avait plus toutes ses facultés mentales au moment des faits pour se porter candidate.

En 2014, dans plusieurs communes de France, le Front national a été accusé d'avoir inscrit des candidats sur ses listes à leur insu.