Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Le Mans FC en Ligue 2

Montée en Ligue 2 : ni plus ni moins d'argent de la ville pour Le Mans FC et le MMArena

-
Par , France Bleu Maine

La contribution de la ville du Mans pour le club de foot et le stade ne vont ni baisser ni augmenter la saison prochaine. La ville du Mans, le club du Mans FC et le gestionnaire du MMArena ont trouvé un accord, moins de 10 jours après la montée.

Le Mans FC va se charger de l'entretien des équipements de la Pincenardière.
Le Mans FC va se charger de l'entretien des équipements de la Pincenardière. © Radio France - Alexandre Chassignon

Le Mans, France

La montée du Mans FC en Ligue 2 ne fera pas faire d'économies à la ville du Mans... mais elle ne coûtera pas plus cher aux contribuables manceaux. La ville a annoncé ce jeudi qu'un accord à trois a été conclu avec Le Mans FC et Le Mans stadium, gestionnaire du MMArena. En tout, la collectivité consacrera toujours 4,23 millions d'euros à son principal club de football, sur un an, stade compris.

Ce qui aurait pu baisser

La ville du Mans aurait pu négocier de réduire le versement de 450 000 euros annuels au titre de l'aléa sportif. Il s'agit de compenser l'absence d'un club en Ligue 1, niveau pour lequel le stade est prévu. "Cela aurait conduit à augmenter le déficit de Le Mans stadium (1 million d'euros par an jusqu'ici) ou à reporter cette somme sur Le Mans FC" selon Patrick Delpech, adjoint aux finances. "Je l'ai dit dès le début, nous ne récupérons pas d'argent au détriment de l'ambition sportive, martèle le maire Stéphane Le Foll. Rien ne serait pire qu'une descente immédiate en National."

Ce qui baisse

Malgré les contraintes supplémentaires de la Ligue 2 par rapport au National, l'utilisation du MMArena sera moins chère à la fois pour le club (500 000 euros de location par an au lieu de 700 000 l'an passé) et pour la ville (120 000 euros de frais d'activation au lieu de 330 000).

Ce qui est réparti autrement

Les 1 430 000 euros de subvention de la ville au Mans FC deviennent 1 330 000 euros de subvention à la SASP (société qui chapeaute le club pro) et 100 000 euros de subvention à l'association Le Mans FC, qui regroupe toutes les autres équipes. Le Mans FC veut quasiment tripler son budget pour atteindre jusqu'à 12 millions d'euros.

La SASP va prendre à sa charge l'entretien du complexe d'entraînement de la Pincenardière et du Clos fleuri. En échange, la ville, propriétaire du terrain, va lui verser 280 000 euros, soit l'équivalent des 8 emplois à temps plein que cet entretien représentait. Pour occuper les lieux, la SASP va devenir locataire pour 100 000 euros par an. Mais le club n'aura pas à débourser ce loyer que la ville transforme en subvention.