Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections législatives avec France Bleu Drôme Ardèche

Montélimar : l'ex-candidate du PS aux élections législatives lance un appel aux dons

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Isabelle Malric, candidate du PS sur la deuxième circonscription de la Drôme aux dernières législatives, lance un appel aux dons. Elle a obtenu moins de 5% des voix et ne sera donc pas remboursée de ses frais de campagne par l'Etat. Elle a emprunté personnellement 33.000 euros.

Isabelle Malric, ex-candidate du PS aux élections législatives, lance un appel aux dons pour pouvoir rembourser ses frais de campagne.
Isabelle Malric, ex-candidate du PS aux élections législatives, lance un appel aux dons pour pouvoir rembourser ses frais de campagne. -

Isabelle Malric était la candidate socialiste aux dernières élections législatives, sur la deuxième circonscription de la Drôme, qui va de Portes-lès-Valence à Pierrelatte, en passant par Montélimar.

3% des voix au premier tour des législatives

Isabelle Malric, mère de famille de 46 ans et assistante parlementaire de la sénatrice drômoise Marie-Pierre Monier, était inconnue du grand public avant ces élections législatives. "Comme je n'étais pas élue, j'ai du commencer tôt la campagne et elle a été du coup plus coûteuse" explique Isabelle Malric.

Le 11 juin dernier, elle n'a obtenu que 3,02 % des voix au premier tour des élections législatives sur la deuxième circonscription de la Drôme. Un score historiquement bas pour le parti socialiste. Le seuil légal étant de 5%, l'Etat ne lui remboursera pas ses frais de campagne.

33.000 euros à rembourser personnellement

Pour mener sa campagne, Isabelle Malric a loué un local dans le centre de Montélimar. Elle a notamment fait appel à un coordinateur de campagne et elle a payé les affiches, les tracts et la rédaction de son programme. Pour mener cette campagne, elle a emprunté 33.000 euros à titre personnel. Un crédit à la banque qu'elle doit donc aujourd'hui rembourser seule.

"J'ai un crédit de 33.000 euros à rembourser, avec un salaire qui n'est vraiment pas très important, c'est très compliqué de l'assumer"

Le parti socialiste peut, par principe, l'aider à rembourser sauf qu'il est dans une position plus qu'affaiblie suite à ces élections législatives. Et Isabelle Malric n'est pas la seule candidate socialiste dans ce cas.

"Ce sera très dur pour le PS de faire face à ces difficultés financières, dans la mesure où nous sommes une centaine de candidats socialistes en France à avoir fait moins de 5% et il y a désormais très peu d'élus socialistes qui cotisent alors que le parti vit en grande partie grâce à ces cotisations" explique Isabelle Malric.

Isabelle Malric : "33.000 euros de prêt personnel à rembourser, c'est très dur à assumer".

Isabelle Malric dit compter sur la solidarité des militants socialistes et des sympathisants de gauche au sens large. Elle lance donc un appel aux dons pour pouvoir faire face à ces difficultés financières. Les personnes intéressées peuvent la contacter par mail : contact@isabellemalric.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu