Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Mort de Jacques Chirac : François Roussel salue un homme du peuple et de la ruralité

-
Par , France Bleu Périgord

Le maire de Neuvic-sur-l'Isle, François Roussel, a été député sous Jacques Chirac et connaissait bien l'ancien président. Il se souvient de lui comme d'un homme proche des Français et attaché au monde agricole.

François Roussel, le maire de Neuvic (à gauche) et Jean-Jacques de Peretti le maire de Sarlat avec leurs suppléantes avant les élections sénatoriales de 2014.
François Roussel, le maire de Neuvic (à gauche) et Jean-Jacques de Peretti le maire de Sarlat avec leurs suppléantes avant les élections sénatoriales de 2014. © Radio France

Dordogne, France

Depuis le décès de Jacques Chirac, à l'âge de 86 ans, les réactions politiques affluent. L'ancien président de la République s'est éteint ce jeudi matin, a annoncé sa famille. 

De nombreux élus de Dordogne l'ont côtoyé, comme François Roussel, le maire de Neuvic-sur-l'Isle.  Il a été député RPR pendant le premier mandat de Jacques Chirac, entre 1993 et 1997. Il salue un homme du peuple et de la ruralité

C'est un homme qui a réussi aussi bien à la ville qu'à la campagne. 

Jacques Chirac a été ministre de l'Agriculture entre 1973 et 1974 sous la présidence de Georges Pompidou. "_Il a très vite compris qu'on ne pouvait pas laisser tomber le monde paysan_, qu'il fallait aimer les paysans car c'étaient eux qui nourrissaient la nation", témoigne François Roussel. 

L'élu se souvient du passage de Jacques Chirac à Nontron, lors de la campagne présidentielle de 2002. Un signe de son attachement à la ruralité : "Il avait voulu que ce soit dans un lieu modeste, avec des panneaux posés sur des tréteaux dans une grange. [...] C'est ça qui l'a rendu si populaire".

"Il a très vite compris qu'on ne pouvait pas laisser tomber le monde paysan" - François Roussel.

Choix de la station

France Bleu