Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Mort de Jacques Chirac : "Les Français en avaient fait leur chouchou", Alain Joyandet sénateur LR de Haute-Saône

Jacques Chirac, ancien président de la République et ex-maire de Paris, est mort à 86 ans, a annoncé la famille ce jeudi. Alain Joyandet, sénateur LR de Haute-Saône, l'a beaucoup cotoyé. "C'est une nouvelle très triste" confie le haut-saônois.

Alain Joyandet, sénateur LR, lors de l'inauguration de la permanence Les Républicains à Vesoul (photo d'archive)
Alain Joyandet, sénateur LR, lors de l'inauguration de la permanence Les Républicains à Vesoul (photo d'archive) © Radio France - Jean-François Fernandez

Alain Joyandet, sénateur LR de la Haute-Saône, réagit à la mort de Jacques Chirac. L'ancien président de la République et ex-maire de Paris, est mort ce jeudi à 86 ans. Il se souvient de l'attachement des français à Jacques Chirac.

Publicité
Logo France Bleu

Les français en avaient fait leur chouchou

"Ce n'est pas véritablement surprise, il était malade depuis longtemps, mais c'est une nouvelle très triste pour notre famille politique mais aussi pour notre pays, car après avoir été très controversé dans le début de ses engagements politiques nationaux, les Français en avaient fait leur chouchou".

Un homme juste

"Je garde l'image d'un homme très engagé. De quelqu'un qui aimait les gens, profondément les gens. Qui avait évidemment une très grande envie de pouvoir, la politique était son immense passion. Mais quelqu'un de très ouvert, très attaché à une société juste. Il n'a pas hésité dans sa carrière politique à prendre des virages, motivés par cette recherche d'une société apaisée, réconciliée. C'est celui qui a le plus  incarné cela à mes yeux".

Jacques Chirac le centriste

"Je me souviens d'un moment où Bernadette Chirac disait mon mari ne sera jamais président de la République parce que les Français ne l'aiment pas. Et finalement il a été président, et dans l'exercice de ses fonctions, il a montré qu'il avait le souci du rassemblement, ce souci du peuple, des petites gens. D'ailleurs la droite lui a parfois reproché de ne pas avoir peut-être été assez loin dans ses idées politiques mais je crois qu’il a eu cette notion très ancrée en lui d'un peuple compliqué, très disparate, qu'il faut rassembler et finalement pour cela il faut une politique au centre. Jacques Chirac a été un centriste qui a essayé de rassembler les Français et les Françaises et c'est pour ça qu'il est devenu si populaire". 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu