Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Mort de Jacques Chirac : les réactions en Creuse

-
Par France Bleu Creuse

L'ancien président de la République, Jacques Chirac est mort ce jeudi matin. Il était âgé de 86 ans. L'annonce de son décès a suscité de nombreuses réactions dans notre département.

Le président de la République Jacques Chirac accompagne de sa femme Bernadette quitte la mairie de Sarran où il vient de voter pour les élections européennes du 13 Juin 2004.
Le président de la République Jacques Chirac accompagne de sa femme Bernadette quitte la mairie de Sarran où il vient de voter pour les élections européennes du 13 Juin 2004. © Radio France - GEORGES BARTOLI

Jacques Chirac est mort ce jeudi matin. L'ancien président de la République était âgé de 86 ans.  Depuis l'annonce de son décès, les réactions sont nombreuses : 

Laurent Daulny, maire de Dun-le-Palestel et ancien militant RPR

Laurent Daulny se souvient de sa première rencontre avec celui qui était à l'époque le maire de Paris :

"La première fois que j'ai vu Jacques Chirac, raconte le maire de Dun-le-Palestel, j'étais jeune sapeur-pompier à Paris. C'était un 31 décembre et il nous a fait la surprise de venir nous voir avec deux bouteilles de champagne. Je l'ai recroisé des années plus tard, Jacques Chirac ne se souvenait pas de cette histoire, mais moi je ne l'ai jamais oublié". 

Jean-Phillipe Viollet, ancien président de la chambre d'agriculture de la Creuse

Jean-Philippe Viollet a rencontré Jacques Chirac à la Chambre d'agriculture de la Creuse et à plusieurs reprises au Salon de l'agriculture. Il garde le souvenir d'un homme proche du monde rural et des agriculteurs

"Je pense qu'il aimait être au salon de l'agriculture, je pense qu'il aimait les comices. Je sais ce qu'il pensait de la grande distribution. Je sais ce qu'il pensait de la financiarisation de la société qui se dessinait déjà à l'époque [...] C'est un homme qui a eu des "affaires" au cours de sa vie politique, je ne me permettrais pas de juger, mais l'homme aimait la population, aimait les gens. Il n'était pas arrogant. Il aimait la ruralité et l'agriculture. Après je ne dirais pas que tout a été révolutionné après son passage ici ou là. Mais je pense que les agriculteurs, si vous les interrogez, ont, plus ou moins, ressenti qu'il les aimait". 

Jacques Chirac a été ministre de l'agriculture entre 1972 et 1974. 

Jean Auclair, maire de Cressat et ancien député RPR de la Creuse de 1993 à 2012

En 1982, Jacques Chirac est venu en Creuse inaugurer la salle polyvalente de Cressat qui porte son nom. Jean Auclair, le maire de la commune se souvient encore de ce jour là :

"On avait rassemblé sur la place, 3 à 4 000 personnes. Jacques Chirac a fait un discours empreint de convivialité et nous avons arrosé l’évènement dans la salle. C'était un moment fantastique".

Michel Vergnier, maire de Guéret

Pour le maire de Guéret, Jacques Chirac était un homme de terroir : 

"C'était un homme de proximité, c'était quelqu'un qui aimait les gens et ça se voyait. Avec les élus, il était le même quelque soit leur bord. Il savait qui j'étais et d’où je venais raconte amusé Michel Vergnier, et quand il me voyait, il me disait toujours : 'comment va Guéret ?'".

Dominique Loulergue, éleveur à Saint-Michel-de-Veisse

Dominique Loulergue a croisé deux fois Jacques Chirac au Salon de l'agriculture à Paris

"Il était très attaché au Salon et particulièrement aux éleveurs de l'ancienne région Limousin. Il est venu nous saluer sur le stand. Il était très attaché à l'agriculture, il s'intéressait, il posait des questions. J'en garde un très bon souvenir. Il avait été très agréable et très à l'écoute de ce qu'on a pu lui expliquer sur notre métier d'éleveur. Son décès, c'est un petit pincement au cœur quand même surtout quand on l'a rencontré et qu'on lui a serré la main. C'est un petit moment d'émotion".

Valérie Simonet, présidente du conseil départemental de la Creuse

J'ai des souvenirs de Jacques Chirac pour les causes qu'il a défendu. Et plus particulièrement à travers la fondation Chirac. Un soutien, un accompagnement, de l'accueil pour les personnes en situation de handicap, des enfants surtout. On savait qu'il était touché personnellement par cette difficulté. Il s'est engagé également contre l’extrémisme. On se souvient également de la guerre en Irak. Et puis du musée du Quai Branly, avec cette volonté de raconter l'histoire de l'humanité sur tous les continents.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess