Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Mort de Jacques Chirac : réactions du monde agricole dans l’Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

l'ancien chef d'Etat Jacques Chirac, figure de la vie politique française et internationale, est mort ce jeudi à l'âge de 86 ans. celui qui fût aussi Ministre de l’Agriculture de 1972 à 1974 laisse l'image d'un président issu du monde rural, proche des agriculteurs.

Jacques Chirac au salon de l'Agriculture , porte de Versailles à Paris
Jacques Chirac au salon de l'Agriculture , porte de Versailles à Paris - Gael Cornier

Jacques Chirac, figure de la vie politique française et internationale, est mort  ce jeudi à l'âge de 86 ans.  L'ancien chef de l'Etat s'est éteint  à son domicile à Paris. Celui qui fût aussi Ministre de l’Agriculture de 1972 à 1974, jusqu’à sa nomination comme Premier Ministre de Valéry Giscard d’Estaing était aussi très apprécié du monde agricole.

Un homme au contact très facile qui aimait les agriculteurs- Claude Cadoux

Tout le monde se souvient des bains de foule du président Chirac à chaque salon de l’Agriculture à Paris. Claude Cadoux éleveur de Charolais à Saint-André-en-terre-plaine, dans l’Avallonnais, se souvient avoir croisé Jacques Chirac dans les allées de la plus grande ferme de France en février 2004. «C’est lors de l’ouverture du salon, chaque éleveur devait choisir une ou deux bêtes pour les présenter au président dans l’allée centrale. Je me souviens j’avais donc présenté une vache appelée Noblesse. » L’éleveur conserve d'ailleurs précieusement une photo de cet instant où il a serré la main du président. Il était proche des éleveurs, il faisait facilement un écart pour aller discuter avec tel ou tel éleveur ou producteur. Il aimait les agriculteurs.

Claude Cadoux éleveur avallonnais  sert la main de Jacques Chirac au salon de l'Agriculture en février 2004
Claude Cadoux éleveur avallonnais sert la main de Jacques Chirac au salon de l'Agriculture en février 2004 - Photo fournie par Claude cadoux

"Le dernier Président qui connaissait parfaitement les dossiers agricoles" - Gilles Abry, ancien président de la FDSEA dans les années 2000

Gilles Abry, président de la FDSEA dans les années 2000  a rencontré à plusieurs reprises Jacques Chirac. «  Un homme au charisme exceptionnel » dit-il, rencontré notamment à Auxerre lors de la venue du Président de la République en 2002. « Vis à vis du monde agricole, c’était le dernier président de la République qui connaissait parfaitement les dossiers du monde agricole. Il était très proche des gens du terrain, il aimait les gens, l’agriculture et comprenait le malaise du monde agricole sur plusieurs décennies et çà il a su le défendre de toute son âme et de toutes ses convictions ».

Et Gilles Abry d’ajouter : « A chaque période de crise profonde, Jacques Chirac était là pour tenter d’apporter des solutions, tenter de faire aboutir les choses avec toujours à l’esprit d’être proche de la réalité. Je me souviens être allé à l’Elysée rencontrer le conseiller agricole du Président car sur des dossiers sensibles, Jacques Chirac n’hésitait pas à consulter tous les présidents départementaux de la fédération pour avoir vraiment la température du terrain et ne pas prendre une décision politico politicienne mais des  décisions qui correspondaient aux  attentes des agriculteurs ».

"Un négociateur hors pair" - André Thomas, ancien exploitant agricole à Treigny

André Thomas, ancien exploitant agricole à Treigny et ancien président de la FDSEA dans les années 83 – 93  se souvient de Jacques Chirac comme un fin négociateur. « Particulièrement lorsqu’il négociait  avec ses collègues européens,  il les avait à l’usure, raconte André Thomas. Comme Jacques Chirac avait une santé de fer, il les retenait la nuit entière et à la fin, les autres Ministres  de l’Agriculture finissaient par lui donner raison, exténués ».

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Arnaud Rondeau le président de l'Union des Producteurs Végétales dans l'Yonne salue lui aussi dans un tweet la proximité de Jacques Chirac avec les acteurs de la ruralité

Choix de la station

À venir dansDanssecondess