Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Mort de Jacques Chirac : Xavier Bertrand salue un "vrai humaniste, attaché aux gens"

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu Picardie

Le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand a exprimé sa tristesse profonde ce jeudi après l'annonce de la mort de Jacques Chirac dont il a été le ministre de la Santé. Il salue "un vrai humaniste, attaché aux gens" et qui a permis de sauver des vies avec le plan cancer.

Xavier Bertrand entre Jacques Chirac et de la chancelière allemande Angela Merkel en octobre 2006 sur les marches de l'Elysée
Xavier Bertrand entre Jacques Chirac et de la chancelière allemande Angela Merkel en octobre 2006 sur les marches de l'Elysée © AFP - Patrick Kovarik

« C’était un homme attachant, chaleureux. Il savait incarner à la fois la France et les Français », a réagi Xavier Bertrand ce jeudi sur son compte Twitter après l'annonce de la mort ce jeudi de Jacques Chirac à l'âge de 86 ans.

« Il a été le premier à entendre le cri de désespoir de nombreux Français, à comprendre et à s’engager contre la fracture sociale », poursuit Xavier Bertrand qui évoque « un grand Président qui a conduit des réformes avec toujours l’esprit de moderniser notre pays mais aussi de savoir l’apaiser quand il le fallait ».

« C'est pour lui que je me suis engagé en politique, j'avais 16 ans. Et c'est lui qui m'a fait confiance le premier », souligne-t-il. 

Le plan cancer, c'est son idée

« C’est le président de la République qui a permis de sauver de nombreuses vies avec des grandes causes nationales comme le plan cancer et la sécurité routière », ajoute encore Xavier Bertrand. 

« On l'oublie certainement, mais le plan cancer c'est son idée, comme le plan pour la sécurité routière », rappelle le président de la région Hauts-de-France, qui a été secrétaire d'Etat puis ministre de la Santé sous Jacques Chirac de 2004 à 2007. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Non à la guerre en Irak et à l'extrême droite

Le président de la région Hauts-de-France est reconnaissant à Jacques Chirac d'avoir dit non à la guerre en Irak. « Profondément attaché à la grandeur et à l’indépendance de la France, nous lui sommes toujours reconnaissants d’avoir su dire non, en refusant l’engagement de la France dans la guerre en Irak », écrit il sur son compte Twitter.

« Jacques Chirac dans toute sa vie politique, c’est le refus de la compromission avec l’extrême-droite. En 2002, chacun se souvient qu’il a été le rempart républicain contre le Front National », ajoute Xavier Bertrand.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess