Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Mort de Michel Durafour : "un ministre du Travail tel qu'on en rêve encore aujourd'hui" pour Martine Aubry

jeudi 27 juillet 2017 à 17:45 Par Tifany Antkowiak, France Bleu Nord et France Bleu Saint-Étienne Loire

Martine Aubry a été très affectée par la mort jeudi de Michel Durafour, qu'elle a côtoyé lorsqu'il était ministre du Travail et avec qui elle est restée en contact depuis. La mairie de Lille, elle-même ministre du Travail dans les années 90, considère que le Stéphanois était un "grand ministre".

Martine Aubry dit avoir été "très marquée" par Michel Durafour.
Martine Aubry dit avoir été "très marquée" par Michel Durafour. © Maxppp - Alexis Christiaen

"Ça a été mon premier ministre du Travail", se souvient Martine Aubry en évoquant Michel Durafour, l'ancien ministre et ancien maire de Saint-Étienne décédé jeudi à l'âge de 97 ans. La maire de Lille a rencontré Michel Durafour quand elle n'était que jeune fonctionnaire au ministère du Travail, un ministère qu'elle avait choisi "par conviction" à la sortie de l'ENA en 1975.

On pourrait s'inspirer aujourd'hui de ce que pensait Michel Durafour"

À l'époque, Martine Aubry est étonnée de trouver avec Michel Durafour, ministre centriste, "un partage de convictions". "Il regardait chaque question avec beaucoup de sérieux et j'ai aussi beaucoup apprécié le fait qu'il défende les salariés, disant toujours que le poids n'était pas le même entre un chef d'entreprise et un salarié et que le ministère du Travail se devait de prendre ça en compte", se souvient celle qui a elle-même été ministre du Travail de 1991 à 1993. "C'était un grand ministre du Travail", ajoute-t-elle, "un ministre du Travail tel qu'on en rêve encore aujourd'hui".

Selon elle, Michel Durafour "prenait avec énormément de sérieux sa fonction", et était un homme politique qui n'était "pas dans l'ambition personnelle mais dans la rigueur intellectuelle et morale" . Elle considère qu'il était "empreint d'une grande humanité".

Relation épistolaire et téléphonique

Martine Aubry estime d'ailleurs qu'"on pourrait s'inspirer aujourd'hui de ce que pensait Michel Durafour", en référence au choix de faire passer la réforme du code du travail par ordonnances.

La maire de Lille avait gardé une relation "épistolaire et téléphonique" avec Michel Durafour, une personne qui a "beaucoup compté" pour celle. Elle le savait souffrant et s'est dite jeudi "peinée" à l'annonce de la mort de l'ancien homme politique stéphanois.