Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Valéry Giscard d'Estaing

Mort de Valery Giscard d'Estaing : la classe politique lui rend hommage

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le décès de l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing mercredi a suscité une pluie de réactions et d'hommages dans la classe politique française.

 Valery Giscard d'Estaing en octobre 2003.
Valery Giscard d'Estaing en octobre 2003. © Maxppp - DARIO CARICATO/EPA/Newscom

L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing est mort mercredi soir à 94 ans "entouré de sa famille" dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, "des suites du Covid" ont précisé ses proches. L'ancien chef de l'Etat (1974-1981) avait été hospitalisé à plusieurs reprises ces derniers mois pour des problèmes cardiaques. L'annonce de son décès a suscité une foule de réactions dans la classe politique française. 

Les députés de l'Assemblée nationale ont observé une minute de silence. "C'est avec émotion que j'apprends le décès du Président Valéry Giscard d'Estaing. L'idéal européen perd l'un de ses fondateurs, la France, un Président qui lui a apporté modernité et audaces : majorité à 18 ans, légalisation de l'IVG... Respectueusement, à sa mémoire", a commenté son président, Richard Ferrand.

"Un deuil pour la nation française"

L'actuel président de la République, Emmanuel Macron, évoque un chef d'Etat dont "le septennat transforma la France". "Les orientations qu'il avait données à la France guident encore nos pas. Serviteur de l'État, homme politique de progrès et de liberté, sa mort est un deuil pour la nation française", ajoute Emmanuel Macron dans un long message de condoléances communiqué par l'Elysée.

Le Premier ministre Jean Castex a salué "avec émotion" la _"mémoire" de l'ancien président, "un homme de progrès" et de "liberté" dont "les réformes de société restent d'une profonde actualité" notamment "pour les femmes et les plus jeunes"._

L'ex chef de l'État Nicolas Sarkozy a fait part de sa "grande tristesse", saluant "un homme qui a fait honneur à la France, un homme pour qui j'ai éprouvé de l'admiration et avec qui j'ai toujours eu plaisir à débattre."

François Hollande a regretté que la France perde "un homme d'État qui a fait le choix de l'ouverture au monde", en voyant dans VGE un président "résolument européen" mais qui n'a "pas toujours été compris".

Hommages à l'Européen convaincu 

De nombreuses personnalités ont notamment salué son engagement pour l'Europe, à l'image de Michel Barnier, négociateur en chef de l'UE avec le Royaume-Uni. "Pour Valéry Giscard d'Estaing, l'Europe devait être une ambition française et la France une nation moderne. Respect." a-t-il twitté.

Émotion partagée par la maire de Paris, Anne Hidalgo : "Je salue cet Européen convaincu qui a œuvré pour inscrire notre pays sur la voie du progrès".

"L'UDI et toute notre famille politique est en deuil. La France lui doit le droit à l'avortement, le vote à 18 ans, la création de l'euro, l'indépendance énergétique nucléaire, les TGV, et tant d'autres choses ! Merci Président !" a pour sa part réagi Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, sur Twitter.

... et au réformateur

À l'instar du patron du parti centriste, plusieurs membres de la classe politique de droite comme de gauche ont rendu hommage au réformateur.  Valéry Giscard d'Estaing était "l'auteur de nombreuses réformes novatrices qui marquent encore aujourd'hui la société française" a déclaré la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, devant les sénateurs, citant "le droit à l'avortement, l'abaissement de la majorité civile, le divorce par consentement mutuel, l'élargissement du droit de saisine du conseil constitutionnel et la fin de la tutelle sur la télévision publique et donc de l'ORTF".

"V. Giscard d'Estaing restera le Président de la modernité et de la réforme. Il a soulevé nos espoirs, il a créé notre admiration. Les jeunes et les femmes ont trouvé avec lui une place nouvelle dans la République. La démocratie française s'est affirmée Européenne... Le cœur gros !" a salué Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre (2002-2005), sur Twitter.

"Hommage au président Giscard d'Estaing qui aura incontestablement marqué de son empreinte la Vème République. Il œuvra avec conviction et détermination à la modernisation de notre société. Témoignage affectueux à Mme Giscard d'Estaing et ses enfants", a abondé Christian Jacob, président de LR, sur Twitter.

Le député européen EELV, Yannick Jadot, a lui aussi salué les réformes sociétales de l'ancien président. "Saluons pendant son septennat la dépénalisation de l'IVG, le droit de vote à 18 ans, le couple avec Helmut Schmidt au service de l'Europe... Je présente toutes mes condoléances à la famille et aux proches."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess