Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Chambéry : la liste "Chambé Citoyenne" fusionne avec Thierry Repentin

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie

La liste "Chambé Citoyenne" fusionne avec celle de Thierry Repentin "Chambéry en commun". L'ancien ministre socialiste reste tête de liste tandis qu'Aurélie Le Meur serait première adjointe en cas de succès le 28 juin prochain.

Une alliance Thierry Repentin-Aurélie Le Meur, pour barrer la route au maire sortant Michel Dantin
Une alliance Thierry Repentin-Aurélie Le Meur, pour barrer la route au maire sortant Michel Dantin © Radio France - Christophe Van Veen

C'était dans les tuyaux et c'est confirmé ce vendredi en début d'après-midi. A Chambéry, il y a alliance pour faire face au maire sortant Michel Dantin (LR) pour le second tour de l'élection municipale. La liste Chambé Citoyenne (22,5% des voix au premier tour) fusionne avec la liste Chambéry en commun menée par l'ancien ministre socialiste Thierry Repentin. Seulement 22 voix d'écart les séparaient après le premier tour. 

En additionnant leurs voix, cette alliance leur permet de passer devant le maire sortant LR Michel Dantin (37% des suffrages au premier tour). Les militants de Chambé Citoyenne avaient leur mot à dire sur cette fusion. Ils l'ont "voté à une large majorité", assure leur tête de liste Aurélie Le Meur.

Aurélie Le Meur

Sur cette nouvelle liste, Thierry Repentin reste en tête. Aurélie Le Meur serait sa première adjointe en cas de victoire le 28 juin. Toutes les autres places de la liste seront réparties également entre les deux listes qui fusionnent. 

Thierry Repentin

Le nom de la liste d'union n'a pas été encore dévoilé. Les deux figures de proue ont déclaré avoir œuvré à la fusion dès le résultat du premier tour. 10 groupes de travail avec des membres des deux équipes ont travaillé sur le programme commun durant tout le confinement. 

Une fusion qui ne fait pas l'unanimité à gauche

Une autre liste de gauche (8% au premier tour) a refusé l'alliance avec Thierry Repentin pour le second tour. Il s'agit de Chambéry sociale et écologiste. "Nous on proposait une alternative, et on se retrouve avec une simple alternance avec cette fusion !" synthétise Sarah Hamoudi, la tête de la liste Chambéry sociale et écologiste. 

La syndicaliste enseignante nous explique que, comme ils s'y étaient engagés, ils ne s'allient "avec aucune liste soutenant les politiques néolibérales mortifères. Chambéry en commun, la liste menée par Thierry Repentin, alliée à l'UDI, en fait partie". 

Pour Thierry Repentin, cette accusation "est certainement due à la déception. Il faut bien se différencier dans les médias et donc on force le trait. Je suis conseiller départemental de Chambéry-le-Haut. J'ai été en tête dans tous les quartiers populaires au premier tour des élections municipales. Et on ne peut pas duper cet électorat. Les électeurs de Chambéry sociale et écologiste verront ce qu'il y a dans notre programme de second tour et ils s'y reconnaîtront."  

"Du tripatouillage" d'après Michel Dantin

Le sortant n'a pas du tout envie d'être sorti et il est déjà à l'offensive. Ainsi qu'il le confie à France Bleu Pays de Savoie, il se dit "rétif à ces tripatouillages, ces vérités qu'on proclame au premier tour et que l'on laisse sur un coin de table au second tour. On a ici un cas flagrant avec une liste - Chambé Citoyenne - qui s'est alliée au front de Gauche et qui aujourd'hui rejoint Thierry Repentin. Ce n'est pas mal conception de la politique." 

Quand on fait remarquer au maire qu'il aurait pu avoir lui-même le soutien des 6 % de Christian Saint-André, le maire sortant persiste : "Non seulement je modifie pas mon programme et ma liste entre deux tours, mais je suis aussi assez peu sensible à celui qui propose ses voix au plus offrant."  

La réponse de Thierry Repentin est sur le même registre offensif. "Quand il parle de tripatouillage, il doit sûrement parler d'expérience. En l'occurrence, entre nos deux listes réunies, ce n'est pas du tout comme cela que ça se passe. Il y avait dès le départ une telle convergence." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu